La coopération internationale

La criminalité transnationale organisée exige une intervention transnationale concertée. À l'heure où les réseaux de criminalité organisée s'étendent sur toute la planète, les efforts pour les combattre doivent également franchir les frontières afin de garantir que les réseaux de criminalité organisée ne se contentent pas de détourner leurs activités vers des pays ou des régions où le manque de coopération se traduit par des mesures de justice pénale peu efficaces. La coopération internationale contre la criminalité organisée devrait, de toute urgence, être conçue et utilisée comme un outil de renforcement de la souveraineté et de la sécurité, et non comme un abandon de celle-ci. Les dispositions de la Convention des Nations unies contre la criminalité transnationale organisée relatives à l'entraide judiciaire, à l'extradition, au transfert des prisonniers condamnés et à la confiscation des avoirs la rendent particulièrement opérationnelle dans ce contexte.

Le programme mondial pour le renforcement des capacités des États Membres à prévenir et à combattre la criminalité organisée et les formes graves de criminalité (GPTOC) fournit aux États Membres l’assistance technique nécessaire pour mettre en œuvre efficacement la Convention contre la criminalité organisée en vue de lutter contre les différentes formes de criminalité grave et organisée. Ces objectifs sont atteints grâce à l’élaboration et à la diffusion d'outils, à des évaluations approfondies et des activités de sensibilisation et de formation et à la mise à disposition d’experts en matière de la justice pénale. Le projet est axé sur la coopération internationale en matière pénale et sur d'autres questions transversales. Le projet se focalise sur l’établissement et la connexion de réseaux régionaux ainsi que sur le soutien fourni aux renseignements criminels, aux enquêtes secrètes et aux capacités de protection des témoins. 

Le programme GPTOC soutient quatre réseaux de coopération judiciaire international en place (le Réseau des autorités centrales et des procureurs d’Afrique de l’Ouest (WACAP), le Réseau de coopération internationale pour l’Asie centrale et le Caucase du Sud (CASC), le Réseau de coopération judiciaire de la région des Grands Lacs (GLCJN), le Réseau de justice de l’Asie du Sud-Est (SEAJust) et intervient en tant que facilitateur mondial pour la coopération internationale en matière pénale.

Adresse électronique d’assistance juridique: unodc-mla.facilitators@un.org

Le Programme mondial pour le renforcement des capacités des États Membres à prévenir et à combattre la criminalité organisée et les formes graves de criminalité (GPTOC) est subventionné par: