L'ONUDC dévoile le rapport de mi-parcours de son Programme régional pour l'Afrique de l'Ouest

           
           
                  
                             
  Les activités de l'ONUDC dans la région sont mises en oeuvre grâce à des contributions techniques et financières de la part des gouvernements de l'Allemagne, de l'Autriche, de la Belgique, du Canada, de la Corée du Sud, du Danemark, de l'Espagne, des Etats-Unis, de la France, du Japon, de l'Italie, du Luxembourg, de Monaco, des Pays Bas, de la Norvège, du Portugal, du Royaume Uni, de la Suisse et de l'Union Européenne.

Le rapport de mi-parcours du Programme régional de l'ONUDC pour l'Afrique de l'Ouest a été officiellement lancé lors de la réunion du Comité de pilotage le 27 novembre 2018. Il présente les résultats obtenus par les gouvernements de la région de l'Afrique de l'Ouest, avec l'appui de l'ONUDC, contre le trafic illicite, la criminalité transnationale organisée, la corruption, le terrorisme et la réduction de la demande de drogues.

Le rapport a été présenté aux représentants des pays en présence de Mme Miwa Kato, Directrice des opérations de l'ONUDC, de Mr Matar Diop, représentant le Ministère de l'INtérieur sénégalais et de M. Pierre Lapaque, Représentant régional de l'ONUDC pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre. En effet, Mme Miwa Kato s'est rendue pour la première fois au Bureau régional de l'Afrique de l'Ouest et du Centre et a rencontré des représentants de haut niveau du Sénégal, ainsi que les principaux partenaires et donateurs de l'ONUDC dans la région.

 

"Je voudrais conclure en mentionnant les excellents résultats obtenus en Afrique de l'Ouest au cours des deux années de mise en œuvre du Programme régional et féliciter tous les États pour les efforts qu'ils ont déployés pour atteindre les objectifs fixés dans le cadre des Objectifs de développement durable, énoncés dans l'Agenda 2030" a déclaré Mme Kato à la fin de son discours d'ouverture et de lancement du rapport durant la deuxième réunion du Comité de pilotage.

Ce rapport est une analyse des activités mises en œuvre et résultats obtenus par les différents programmes et projets de l'ONUDC entre 2016 et 2018. Pour répondre efficacement aux défis de l'Afrique de l'Ouest et du Sahel, l'ONUDC a adopté une réponse intégrée, fondée sur des données probantes et de solides partenariats. La mise en œuvre du Programme régional est également basée sur les Objectifs de développement durable, intégrant les droits de l'homme et le genre dans ses activités. Ainsi, le rapport vise à identifier de manière objective les progrès accomplis pour relever les nombreux défis de la région et à mettre en lumière les efforts déployés pour atteindre les Objectifs de développement durable. De courts encadrés sur les résultats liées aux Objectifs de développement durable rythment le rapport.

Selon le rapport, l'ONUDC a mis en œuvre 924 activités entre juillet 2016 et juillet 2018, touchant 26 348 bénéficiaires dans 16 pays.

Comme le montre le rapport, les résultats obtenus par les institutions gouvernementales de la région témoignent d'une forte appropriation nationale des problèmes de sécurité auxquels elles sont confrontées :

  • Le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Ghana, la Guinée, le Mali et le Niger ont créé leurs propres bureaux de recouvrement des avoirs et de gestion des avoirs ;
  • Le Burkina Faso a lancé le premier programme de Master sur la lutte contre la corruption à l'Université de Ouagadougou II ;
  • Le Cabo Verde a élaboré son règlement de fonctionnement interne ainsi que ses programmes pédagogiques et thérapeutiques pour le centre socio-éducatif "Orlando Pantera" destiné aux enfants en conflit avec la loi ;
  • La Côte d'Ivoire a adopté une législation holistique contre la traite des êtres humains ainsi qu'un plan d'action quinquennal et créé un comité national contre la traite des êtres humains ;
  • Le Mali a adopté de nouveaux modules de formation sur la traite des personnes et le trafic de migrants pour les instituts de police, de gendarmerie et de magistrats ;
  • La Mauritanie a élaboré son plan d'action pour identifier les objectifs et les priorités de la lutte contre le terrorisme du point de vue de la justice pénale et les moyens de les mettre en œuvre ;
  • Le Niger a fourni une assistance judiciaire à 823 détenus dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, permettant de libérer 270 personnes, de condamner 133 et de clôturer 242 procédures réglées ;
  • Le Nigéria a élaboré une nouvelle loi sur la prévention et l'interdiction du terrorisme et a révisé ses projets de loi relatifs à l'aviation civile afin de les mettre en conformité avec les obligations et les normes internationales relatives au terrorisme ;
  • Le Sénégal a lancé son premier cours d'addictologie à l'Université de Dakar ;
  • Le Togo a révisé son cadre juridique sur la criminalité maritime et a adopté une nouvelle loi sur les opérations de maintien de l'ordre maritime et un nouveau code pénal.

Enfin, comme énoncé dans la dernière partie du rapport, parmi les nouvelles priorités du Programme régional, l'ONUDC continuera à renforcer ses capacités en vue de consolider les résultats déjà obtenus et d'en tirer parti pour assurer leur durabilité en encourageant la coopération Sud-Sud et la constitution de groupes d'experts régionaux.

 

Le rapport est disponible en français et en anglais.

Pour plus d'information :

Rapport de mi-parcours publié en novembre 2018 en langue française

Programme régional de l'ONUDC pour l'Afrique de l'Ouest

L'ONUDC a organisé la deuxième réunion du Comité de pilotage du Programme régional