L'ONUDC fournit des équipements de protection contre COVID-19 pour protéger les usagers de drogues sous traitement au Sénégal

17-07-2020

DAKAR  L'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre a fait don d'équipement de protection individuelle (EPI) au Centre de Prise en charge Intégrée des Addictions (CEPIAD) à Dakar pour aider à combattre la crise sanitaire actuelle du COVID-19.

Le CEPIAD fut inauguré en 2014 à l'hôpital Fann de Dakar avec le soutien de l'ONUDC pour soutenir le développement des services de traitement de la toxicomanie. Aujourd’hui, il offre le premier programme d'entretien à la méthadone en Afrique de l'Ouest et compte plus de 280 patients enregistrés sous traitement.

Au cours de la pandémie COVID-19, des patients répondant à des critères spécifiques ont pu suivre leur traitement à domicile pendant un nombre de jours déterminé afin de limiter le nombre de personnes au centre et ainsi  respecter les mesures de distanciation sociale.

  
 Mme Seyni Dieye, responsable du programme de réduction de demandes en drogue de l'ONUDC
Le Dr Idrissa Ba, directeur du CEPIAD, a remercié l'UNODC pour sa contribution

 

A l’occasion de l’attribution de matériel,  Mme Seyni Dieye, responsable du programme de réduction de demandes en drogue de l'ONUDC au Sénégal a déclaré qu'à travers ce transfert de matériel, l'ONUDC réitère son soutien au Centre et à ses patients.

«Des études ont montré qu'il y a une plus grande vulnérabilité des consommateurs de drogues pendant cette pandémie. Leur pouvoir d'achat décroissant et les contraintes qui ont accompagné les couvre-feux les affectent en particulier. Le CEPIAD est un centre de référence en Afrique de l’Ouest, il est souvent désigné comme étant l’un des centres de traitement et de soins les plus complets pour traiter les troubles liés à la consommation de drogues dans la sous régions. Il est donc de notre mandat de vous accompagner autant que possible », a déclaré Mme Dieye.

Le Dr Idrissa Ba, directeur du CEPIAD, a remercié l'UNODC pour sa contribution au bien-être du personnel et des patients du centre.

«Il s'agit d'une population se trouvant dans une situation sociale et économique très précaire. C'est une population très mobile. Lorsque le couvre-feu et les mesures de confinement ont été annoncés, nous avons dû réfléchir à tous les risques qui en découlent», a déclaré le Dr Ba.

 
La méthadone (syrop) est indiquée dans le traitement de substitution de la pharmacodépendance majeure aux opiacés (héroïne)
 
Pendant la pandémie, il a été demandé aux patients d'attendre à l'extérieur et de respecter les mesures de distanciation 

 

Le centre a également dû interrompre ses maraudes en raison du manque d'équipement de protection individuelle.

«En raison de COVID 19, nous n'avions pas d'équipement de protection, nous avons donc arrêté nos sorties. Je remercie l'ONUDC pour sa contribution et le don d'EPI mis à notre disposition. Il sera utilisé pour le personnel et les patients», a ajouté le Dr Ba.

 

 

Du matériel de prévention pour un montant de 3 500 000 FCFA, a été distribué:

  • Sur-blouses
  • Distributeurs de savon et de gel hydro-alcoolique
  • Masques FFP2
  • Masques chirurgicaux
  • Cartons de gels hydro-alcooliques
  • Cartons de désinfectant pour les mains
  • Dispositifs de lavage des mains
  • Visières de protection
  • Thermomètre Thermo-flash
  • Serviettes en papier
  • Gants
  • Savon liquide pour les mains