L'ONUDC et les autorités togolaises travaillent ensemble pour développer une stratégie nationale de prévention de l’extrémisme violent

15-09-2020

LOME  Les experts du Service de la Prévention du terrorisme de l’ONUDC ont tenu une première réunion consultative avec le Comité interministériel de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent (CIPLEV) du Togo, dans le cadre du projet du renforcement des capacités dans la région de l'Afrique de l'Ouest du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (FMLT) le 10 septembre 2020 à Lomé, Togo. 

Les pays du Sahel sont particulièrement touchés par des attaques terroristes. De plus, les faiblesses dans les systèmes nationaux de justice pénale ne permettent pas d’endiguer adéquatement la propagation du terrorisme.

La réunion - avec la participation par téléconférence de spécialistes de l'ONUDC - était l’opportunité de faire le point sur les efforts de mise en œuvre, de coopérationet de renforcement des capacités dans les domaines prioritaires qui ont été soulignés par les membres du Groupe de travail Afrique de l’Ouest du FMLT, tenue en février dernier, cela dans le cadre du plan de travail de ce groupe.

Selon le  Coordonnateur régional de la prévention du terrorisme de l’ONUDC, il est de la plus haute importance de continuer à renforcer les capacités des acteurs de la chaîne pénale des Etats et d’encadrer leurs actions par une stratégie de lutte contre le terrorisme et de prévention de l’extrémisme violent, à la fois pour prévenir la commission de tels actes et de traduire les criminels en justice.

« Cette réflexion sur les stratégies de réponse nous pousse à aborder toute une série de questions liées notamment à la réponse pénale au terrorisme, » a t-il déclaré.  Notamment, comment contribuer à la mise à jour des standards internationaux en matière  de lutte contre le terrorisme et a la mise a jour de la législation nationale, de sorte a bien intégrer les dernières tendances et concepts qui permettent aux Etats de parler le même langage lorsque le besoin de coopérer se manifeste.

Face à la montée du terrorisme dans la région du Sahel, le Togo a créé le Comité interministériel de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent (CIPLEV) le 15 mai 2019 avec pour mission de prévenir et lutter contre l’extrémisme violent selon une approche souple adoptée par le gouvernement togolais, en complément du dispositif opérationnel mis en place pour combattre et lutter contre le terrorisme. 

Pour Damien Mama, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Togo, le CIPLEV représente une avancée significative et une illustration de l’architecture institutionnelle nécessaire pour une réponse nationale participative, holistique, et efficace contre l’extrémisme violent.

« Aucun pays, à lui tout seul, ne pourra venir à bout du terrorisme et de la criminalité transfrontalière. C’est pourquoi la coopération internationale est la pierre angulaire de la lutte contre le terrorisme, » a-t-il annoncé dans son discours.

« Le Groupe de Travail pour l’Afrique de l’Ouest du Forum Mondial de lutte contre le terrorisme, co-présidé par l’Algérie et l’Allemagne, illustre bien la solidarité et la coopération entre les Etats. Et l’ONUDC se réjouit d’appuyer ce mécanisme. C’est l’occasion pour moi de vous réaffirmer que l’appui du Système des Nations Unies au CIPLEV va continuer, » a dit M. Mama.

L’Ambassadeur d’Allemagne dans son intervention a mis l’accent sur la dimension régionale qui exige une intensification de la coopération transfrontalière, ainsi que sur la nécessité d’une approche polyvalente qui inclue en particulier les communautés locales.

Dans ce cadre, il a évoqué les mesures déjà prises par le Gouvernement togolais comme l’installation des Comités de Prévention et de Lutte contre l’Extrémisme violent aussi au niveau local, et il a encouragé le Togo à continuer dans ce sens, en utilisant les structures et l’engagement dans les nouvelles communes.

Lors de la dernière session, la modératrice de l’ONUDC a fait un récapitulatif des thèmes discutés durant la journée et a également énoncé les prochaines étapes qui seront matérialisées en activités d’appui technique à la finalisation de la rédaction de la future stratégie nationale de prévention et lutte contre l’extrémisme violent ainsi que leur calendrier. Laquelle assistance a été hautement appréciée par le membres du CIPLEV et son Président.

 

Dans le contexte de la lutte mondiale contre le terrorisme, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) est mandaté pour fournir aux pays qui en font la demande, l’assistance dont ils ont besoin dans leurs efforts d’adoption et de mise en œuvre des mesures d’application des lois et de justice pénale en matière de lutte contre le terrorisme.

 

Cette activité est financée par l’Allemagne

 

 

Pour en savoir plus:

Le cadre juridique universel contre le terrorisme

https://www.unodc.org/documents/terrorism/Publications/Training_Curriculum_Module2/French.pdf

La Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée

https://www.unodc.org/documents/treaties/UNTOC/Publications/TOC%20Convention/TOCebook-f.pdf

Recueil de cas sur les affaires de terrorisme https://www.unodc.org/documents/terrorism/Publications/Digest_of_Terrorist_Cases/French.pdf