Prévention contre les sextorsions : nouveau délit en croissance sur Internet pendant la COVID-19

22-09-2020

DAKAR   Le délit de sextorsion consiste en l'extorsion via internet de faveurs sexuelles ou monétaires à des personnes dont on possède des images ou des vidéos compromettantes et qu’on fait chanter. Il est souvent appelé  chantage à la webcam.  La sextorsion est las principale cause des plaintes déposées auprès des unités de cybercriminalité de la police dans la plupart des pays d'Afrique de l'Ouest. La cyber-investigation permet de lutter contre cette nouvelle forme de criminalité.

Des crimes tels que la fraude en ligne, l'extorsion et l'abus sexuel d'enfants en ligne visent des individus, tandis que l'utilisation de logiciels de rançon compromet les systèmes - y compris les hôpitaux, sont en augmentation et en particulier depuis le début de la pandémie COVID-19.

Afin de sensibiliser le public aux moyens d'éviter les sextorsions et de protéger les jeunes internautes, le Programme mondial sur la cybercriminalité de l'Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) et le Centre International pour les Enfants Disparus et Exploités (ICMEC) ont organisé un webinaire public et une session Facebook Live.

"Souvent, le crime de sextorsion est caché, c'est un crime silencieux. Avec ce webinaire, nous avons aidé à mettre en lumière ce crime. Ensemble, nous travaillons pour rendre notre monde plus sûr et protéger les plus vulnérables", a déclaré Carmen Corbin, conseillère en matière de lutte contre la cybercriminalité, Programme mondial sur la cybercriminalité de l'UNODC.

Près de 800 personnes ont écouté (767 sur Facebook et 30 sur Zoom) les deux panelistes, M. Papa Djibril Ngom, chef des services techniques de la Division spéciale de la cyber-sécurité au Sénégal, et Mme Gigi Scoles, conseiller juridique résident du ministère américain de la justice - Bureau des poursuites, du développement et de la formation.

 

Plus de personnes (et de victimes potentielles) en ligne

Des mesures globales de distanciation sociale sont désormais en place dans le monde entier. Cela a conduit à une augmentation significative de l'utilisation de la communication en ligne par les autorités publiques, les entreprises et les particuliers.

Nombreux sont ceux qui ne savent pas utiliser  la technologie en ligne à cette échelle. Cela constitue une opportunité pour les cybercriminels qui y voient des vulnérabilités à exploiter. Si l'on ajoute à cela le travail et l'éducation à distance, il y a davantage d'internautes, qui ne connaissent pas les menaces et sont susceptibles de prendre plus de risques en ligne à la maison qu'au travail ou à l'école. En outre, les gens se tournent vers les nouvelles applications et les nouveaux logiciels de communication et de divertissement en ligne.

Les cybercriminels ont fait évoluer leur criminalité pour exploiter les nuances sociales, juridiques et psychologiques associées à COVID-19. Les enfants d'âge scolaire, qui sont les nouveaux utilisateurs d'Internet et ceux qui le sont le plus souvent, sont ciblés de manière proactive par les délinquants sexuels en ligne. Ces derniers cherchent notamment à préparer et à se prostituer des enfants individuels, jusqu'à une infiltration plus large dans les classes en ligne, désormais appelée "Zoom-bombing".

 

Que faire si vous êtes victime de sextorsion ?

Selon l'adjudant Papa Djibril Ngom de la Division spéciale de la cybersécurité au Sénégal, vous devez "Communiquer immédiatement avec votre police locale et votre fournisseur de services Internet. La police prendra votre cas au sérieux et s'en occupera en toute confidentialité. Ils ne vous jugeront pas d'être dans cette situation.  Et arrêtez de communiquer avec les criminels. Prenez des captures d'écran de toutes vos communications.”

Le modérateur de la session, Kamal Touré, du Programme mondial de lutte contre la cybercriminalité de l'ONUDC, a ajouté que "la prévention des sextorsions est le meilleur moyen de les éviter complètement. Ne jamais se déshabiller devant une caméra car il n'y a aucun moyen de savoir où ces images aboutissent.  Il est essentiel d'éduquer la population à la sécurité sur Internet pour éviter qu'elle ne devienne une victime".

 

Comment protéger les enfants en ligne:

  • Utilisez les contrôles parentaux
  • Ne les laissez pas utiliser des appareils lorsqu'ils sont seuls
  • Surveiller leur activité en ligne
  • Ne leur donnez pas leurs propres appareils, ou si vous le faites, ne les laissez pas vous verrouiller hors des appareils
  • Familiarisez-vous avec les applications ou les réseaux sociaux que vos enfants utilisent et soyez amis avec eux sur les réseaux sociaux