Le ministère de la santé du Sénégal et l'ONUDC célèbrent la Journée mondiale de la santé mentale

13-10-2020

Cette année, la Journée mondiale de la santé mentale a été célébrée dans le monde entier le 10 octobre 2020. Elle intervient à un moment où des milliards de personnes dans le monde ont été touchées par la pandémie de COVID 19 qui a eu des effets négatifs non mesurables sur la santé mentale. C'est pourquoi l'OMS, en collaboration avec ses organisations partenaires, a appelé à une augmentation importante des investissements consacrés à la santé mentale dans le cadre de sa campagne : "Agir pour la santé mentale" : Investissons".

L'ONUDC a soutenu cette initiative en sensibilisant aux questions de santé mentale et à la nécessité d'investir davantage lors d'un atelier organisé par le ministère de la santé le samedi 10 octobre à Dakar, au Sénégal. La conférence, d'une durée de 4 heures, a réuni la société civile locale et les organisations communautaires dont le but est de promouvoir les droits de l'homme en matière de santé mentale et de sensibiliser les gens.

  

L'événement était présidé par le chef de la division des maladies non transmissibles, le Dr Babacar Gueye, ainsi que par le Dr Jean Augustin Tine, chef de la division de la santé mentale du ministère de la santé. L'annonce de l'embauche de 10 nouveaux psychiatres qui seront envoyés dans les différentes cliniques du Sénégal a été accueillie par de vives acclamations et des applaudissements. En effet, de nombreux centres de traitement au Sénégal manquent cruellement de personnel depuis des années. "Nous espérons que ce n'est qu'un début", a déclaré le Dr Gueye.

Après les remarques d'ouverture du directeur, du chef de la division et du coordinateur du Réseau des organisations pour la promotion de la santé mentale au Sénégal (REPOSAMS), Mame Seyni Dieye, responsable national du programme de réduction de la demande de drogues à l'ONUDC, a souligné les résultats de la nouvelle enquête de l'OMS sur 130 pays qui a détaillé l'impact dévastateur de COVID-19 sur l'accès aux services de santé mentale et a souligné le besoin urgent d'un financement accru.

Mame Seyni Dieye, responsable national du programme de réduction de la demande de drogues à l'ONUDC

Un spécialiste de la collecte de fonds de Sanofi Sénégal, qui s'appuie sur des experts pour soutenir la formation des médecins généralistes, spécialistes, infirmières, personnel de pharmacie, etc., a ensuite présenté différentes stratégies de collecte de fonds pour des programmes et activités spécifiques.

La journée s'est terminée par une vidéo touchante et un hommage aux nombreuses personnes souffrant de maladies mentales au Sénégal et à ceux qui offrent leur aide bénévolement. Célébrer la Journée mondiale de la santé mentale peut contribuer à sensibiliser aux problèmes de santé mentale, à faire tomber la stigmatisation et à susciter les changements politiques nécessaires à un financement adéquat afin de faire face à la crise de la santé mentale au Sénégal et dans toute la région.