Les services d'immigration libériens reçoivent du matériel pour lutter contre le trafic de migrants et la criminalité transfrontalière

19-10-2020

MONROVIA Des motos et du matériel de bureau ont été remis aux services d'immigration libériens par l'ONUDC pour aider les agents des frontières et renforcer leurs ressources dans leur lutte quotidienne contre le trafic de migrants et la traite des êtres humains. La liste des articles donnés comprend quatorze motocyclettes, un générateur silencieux, un appareil photo numérique, des modems Internet, une imprimante, un scanner, des téléphones portables, des dossiers, des enveloppes et des tableaux blancs.

José Manuel López Álvarez de l'ONUDC Monrovia avec des agents du Service d'Immigration Liberien 

Une étude menée par l'UNODC en 2018 a révélé que les autorités frontalières du Libéria manquaient d'équipements essentiels, ce qui a affecté leur capacité à détecter les cas de trafic de migrants, les agents du Service d'immigration libérien (LIS) devant patrouiller à pied sur de longues distances dans les zones rurales. L'UNODC a remis l'équipement le 5 octobre. Les fournitures de bureau augmenteront l'efficacité des officiers de frontière dans leurs tâches quotidiennes pour lutter contre le trafic de migrants et les crimes connexes, y compris la traite des personnes.

Le Liberia est l'un des pays les plus pauvres du monde, avec un taux de chômage élevé (85 %) et une corruption rampante à presque tous les niveaux du gouvernement libérien. Le pays se remet d'une guerre civile de 14 ans au cours de laquelle 250 000 personnes ont été tuées et des milliers d'autres ont fui les combats. En 2014, le pays a également été touché par la pire épidémie d'Ebola de l'histoire[1].

Dans ce contexte, la gestion des flux transfrontaliers de personnes et de marchandises est un défi quotidien pour le personnel frontalier - douanes, agents des frontières et services d'immigration - qui, avec des ressources extrêmement limitées, prévient souvent les crimes transfrontaliers au Liberia. L'ONUDC s'est engagé à fournir un soutien continu aux pays d'Afrique de l'Ouest pour lutter contre ces crimes et pour protéger et aider les victimes de la traite et des migrants clandestins.

LIS a félicité l'ONUDC pour son soutien continu. "L'assistance sous forme de formation et de renforcement des capacités ainsi que les récents dons d'équipements renforcent notre lutte collective contre la traite des personnes et d'autres crimes transfrontaliers connexes. La LIS reste reconnaissante à l'UNODC pour cette assistance, qui contribuera effectivement à améliorer notre capacité opérationnelle", a déclaré M. Moses K. Yebleh, Commissaire général par intérim à l'immigration, dans une déclaration.

 

Financé par le Canada, le projet intitulé "Renforcement des capacités des services répressifs et judiciaires à détecter, enquêter et poursuivre efficacement le trafic de migrants au Ghana et au Liberia" est conforme au mandat de l'UNODC de lutter contre le trafic de migrants en Afrique de l'Ouest en fournissant une assistance technique.

Pour plus d'informations:

The Daily Observer: UNODC Donates 14 Motorbikes to Combat Human Trafficking
Public Trust Media Group:Liberians & Foreigners Still Being Trafficked By Criminal Gangs
About Liberia
Monrovia. Liberia commits for the West Africa Coast Initiative (WACI)