Renforcement de capacités des officiers de police judiciaire Togolais dans le cadre de la lutte contre le terrorisme par l’ONUDC

19-10-2020

LOME    Une vingtaine d’officiers de police judiciaire Togolais présents dans les zones frontalières et ceux de la capitale ayant des expériences avérées sur les investigations criminelles ont participé à une formation a but de renforcer leurs capacités.

La formation a permis d’approfondir les connaissances des officiers relatives à la coopération policière internationale, les règles procédurales spécifiques en matière de coopération,  les mécanismes de coordinations et coopérations entre les autorités judiciaires et les services de renseignements, et sur les mécanismes de coordinations et coopérations entre les autorités judiciaires et les services de renseignements militaires dans le domaine de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée.

 

L’atelier s’est tenu du 13 au 15 Octobre dans des conditions respectant toutes les mesures barrières requises dans le contexte COVID-19, avec les experts de l'ONUDC et INTERPOL animant les activités à distance en ligne.

Cet atelier survient dans le cadre de l’assistance technique fournie par l’ONUDC au Togo sous le projet intitulé « renforcement des capacités du Groupe de Travail pour l’Afrique de l’Ouest du Forum Mondial de lutte contre le terrorisme » Coprésidés par l’Allemagne et l’Algérie. Pour rappel, cette formation sur la coopération policière internationale et également le fruit de consultations nationales préalables avec le Togo, menées par l’Unité de la prévention du terrorisme du Bureau Régional de l’ONUDC pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Au terme de l’atelier le chef de la délégation togolaise a constaté que ces 3 jours d’échanges et de partage, a permis aux participants d’approfondir leurs connaissances en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale, et a réussi à leur fournir des outils nécessaires dans ce domaine.

Le Ministre de la sécurité et de la protection civile a également réitéré ses remerciements pour l’intérêt porté par l’ONUDC au Togo dans le cadre de ces différents ateliers, et a encouragé l’ONUDC à poursuivre la conduite de formations relatives à la lutte contre le terrorisme.

L’appui aux pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre constitue une priorité pour l’ONUDC, compte tenu de l’expansion d’Al-Qaida au Maghreb Islamique (AQMI), de l’Etat Islamique (EI) et d’autres groupes armés au sein des pays d’Afrique subsaharienne.

Au regard de l’accroissement de cette menace au Sahel et le long des frontières de certains Etats côtiers, l’ONUDC a élaboré un programme d’assistance renforcée pour les pays les plus touchés, et ceux en proie d’être affectés. Ce programme a pour intention de répondre aux défis en matière de criminalité transnationale que connaissent les pays d’Afrique de l’Ouest, à travers la mise en place d’actions de renforcement des capacités des acteurs nationaux de la chaîne pénale, notamment les juges, les procureurs, les policiers et les gendarmes.

L’ONUDC entend continuer à soutenir le Togo dans la mise en œuvre de ses plans d’actions de lutte contre le terrorisme, notamment concernant les réponses judiciaires pénales basées sur l’Etat de droit et le respect des droits humains.

Cet atelier est financé grâce à une généreuse contribution de la République Fédérale d’Allemagne.