Changer les mentalités pour éradiquer la mendicité des enfants au Sénégal par la formation en leadership

22-10-2020

DAKAR Des milliers d'enfants dans de nombreux internats religieux sénégalais vivent dans des conditions extrêmement sordides, sont victimes d'abus physiques et sont privés de nourriture et de soins médicaux adéquats. Connus sous le nom de talibés, au lieu d'apprendre le Coran, ils sont obligés de mendier dans les rues pendant des heures.

Les parents à faibles revenus envoient souvent leurs enfants dans ces écoles en pensant qu'ils y recevront une bonne éducation. Cependant, la présence de jeunes garçons mendiant aux carrefours reste fréquente au Sénégal.

Le programme TIPSOM de l'ONUDC a récemment organisé un atelier de formation sur le leadership et le changement de comportement à Dakar avec 16 Ndeyou Daara - des femmes travaillant à la protection des enfants talibés fréquentant ces écoles, du 12 au 14 octobre.

Cette activité fait partie du projet de lutte contre la mendicité forcée mis en œuvre par l'ONUDC avec quatre municipalités de Dakar (Pikine Nord, Diameguene-Sicap Mbao, Medina et Gueule Tapée Fass Colobane) financé par l'USAID.

  
Des assistantes sociales bénévoles, connues sous le nom de Ndeyou Daraas, travaillant à l'éradication de la mendicité infantile, ont participé à l'atelier

Anna, une Ndeyrou Daraa du quartier de Ngor a dit : "Cette formation ne m'aidera pas seulement à trouver des ressources pour faire face aux obstacles sur le terrain en ce qui concerne la mendicité des enfants, mais elle m'aidera également à résoudre des problèmes familiaux et personnels".

L'objectif de l'atelier est de renforcer les capacités des femmes qui travaillent en première ligne et de les doter d'outils et de techniques pour les aider à obtenir le soutien de la communauté pour mettre fin à la mendicité des enfants.

Leur plus grand défi reste de faire pression pour un changement des normes sociales au sein de leurs communautés.

"Les normes sociales sont liées à l'acceptation de la mendicité des enfants comme une pratique de longue date. La formation vise à leur donner les moyens de convaincre les autres membres de la communauté de tourner le dos à ces pratiques néfastes et de s'engager à respecter les droits fondamentaux des enfants", a déclaré Issa Saka, chargé de projet TIPSOM à l'ONUDC.

L'ONUDC a organisé un atelier de formation sur le leadership et le changement de comportement à Dakar 

Une des participantes, Safietou Gueye, de Mermoz-Sacré Coeur, a déclaré : "Cette formation est si importante qu'elle devrait être étendue à nos maires et à nos responsables politiques, car la plupart des problèmes que nous rencontrons sur le terrain sont liés au manque de dirigeants et de capacités d'encadrement".

Les activités des femmes comprennent le contrôle de l'hygiène des internats, ainsi que la santé, la nutrition et l'éducation des enfants. Les Ndeyrou Daraas organisent des cours pour que les garçons puissent suivre une éducation plutôt que d'être obligés de mendier dans la rue.

Pour plus d'informations :

Un refuge pour enfants sans-abri double sa capacité à cause de COVID-19 au Sénégal,  aidé par l'ONUDC