Renforcement des capacités des enseignants coraniques sur la traite des êtres humains 

11-05-2021

MBOUR    Plus de quarante maîtres d'écoles religieuses ont participé à un atelier sur l'éradication de la mendicité et de l'exploitation forcées des enfants au Sénégal, organisé par l'ONUDC.

Dans le cadre d'un projet financé par l'USAID sur l'éradication de la mendicité forcée des enfants au Sénégal, des ateliers ont été organisés à Mbour, au Sénégal, les 21-22 et 28-29 avril pour 43 enseignants coraniques sur les concepts de base de la traite des personnes, la forme d'exploitation la plus répandue au Sénégal.

Les ateliers se sont également concentrés sur les initiatives réussies qui ont lieu dans certaines municipalités locales de Dakar.

43 enseignants d'écoles religieuses ont participé à l'atelier de l'ONUDC

Pendant quatre jours, les participants ont reçu des ressources et des informations sur la manière et les raisons d'unir leurs forces pour éradiquer l'une des formes d'exploitation des enfants les plus répandues au Sénégal.

Les écoles religieuses du Sénégal combinent l'enseignement avec la mendicité, obligeant leurs élèves à mendier dans la rue afin de collecter de l'argent pour les écoles.

Les 43 enseignants ont conçu des plans d'action pour les six prochains mois.

L'Imam Lo, un professeur de Coran de Ouakam, a déclaré : "La mendicité forcée des enfants pourrait être terminée depuis longtemps si toutes les organisations travaillant sur le sujet se comportaient comme vous. Votre approche est très inclusive et très respectueuse des enseignants coraniques. Personne ne peut mettre fin à cette pratique sans nous inclure ou nous ignorer !"

Un autre enseignant coranique, l'imam Gaye de Fass Mbao a déclaré : "Enseigner le Coran sans mendier est le rêve de tous les enseignants coraniques mais s'ils ne sont pas soutenus par le gouvernement ou la communauté, il leur sera impossible d'éviter d'envoyer les enfants dans la rue. L'importance de votre projet réside dans le fait que vous avez contribué à organiser la communauté pour soutenir les Daaras. C'est la solution".

À la fin des ateliers, les enseignants ont accepté de partager l'information avec leurs pairs et d'unir leurs forces en réseau pour mettre eux-mêmes fin à la mendicité forcée des enfants.

L'ONUDC a réitéré son engagement à les accompagner et va distribuer des kits alimentaires et d'hygiène à certains Daaras et Ndeyou Daaras dans cinq communes de Dakar.

En savoir plus:

L'ONUDC soutient les efforts du Sénégal pour protéger les enfants des rues pendant la pandémie COVID-19