L'ONUDC et ses partenaires pilotent l'application de vaccination des enfants (CIMA) au Cameroun, en Afrique centrale

 
   

L'ONUDC  a collaboré avec des chercheurs du Centre d'étude et de contrôle des maladies transmissibles de la Faculté de médecine et des sciences biomédicales de l'Université de Yaoundé, de l'Institut Karolinska et de la Fondation TwoWings Foundation, pour lancer le 1er mars 2022 une version actualisée de l'application Children Immunization App (CIMA) app au Cameroun, afin de soutenir les parents et les enfants durant la pandémie de COVID-19.

Le volet vaccination de l'application fournit des informations fiables sur les maladies dont la vaccination protège, les avantages des vaccins, ainsi que sur la pandémie de COVID-19 au Cameroun, où les enfants sont touchés par le VIH et où le respect du calendrier de vaccination est donc très important.

En outre, l'application CIMA comporte une composante parentale. Les informations sur les compétences parentales sont fournies par l'ONUDCC. Ces ressources développées par l'ONUDC et mises à la disposition des parents en anglais et en français contribueront à soutenir davantage les familles pendant la pandémie.

Selon le Dr Amado Philip de Andrés, Représentant régional de l'ONUDC pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, "l'utilisation d'applications mobiles pour favoriser et soutenir les compétences familiales contribue à prévenir la consommation de drogues. Les technologies sont importantes et s'alignent sur la vision stratégique de l'ONUDC pour l'Afrique afin de faire du programme de développement durable 2030 une réalité."

   

Soutenir les compétences familiales est essentielle pour la prévention des problèmes de santé mentale, de la consommation de substances, de la violence (y compris à l'égard des enfants) et de nombreuses autres conséquences négatives sur la santé et la société. Dans des circonstances stressantes, les facultés de prise en charge sont particulièrement compromises et pourraient encore bénéficier d'un soutien spécifique. Ce type de travail a également été au cœur du travail programmatique de prévention de l'ONUDC au cours des dernières années et en accord avec les normes internationales de l'ONUDC et de l'OMS sur la prévention de l'usage de drogues.( UNODC WHO International Standards on Drug Use Prevention.)

Cependant, le stress lié au COVID-19 a posé un défi supplémentaire considérable. Les familles du monde entier connaissent désormais une anxiété accrue, fortement liée à la pandémie en cours : soit directement du fait des mesures préventives mises en œuvre pour contenir le COVID-19 (comme la fermeture des écoles, l'éloignement physique, le travail à domicile, etc.), soit indirectement, du fait de son impact socio-économique sur les familles et les communautés (comme la perte de revenus actuelle et anticipée, les contraintes financières, etc.)

Ces déclencheurs d'anxiété ont à leur tour exacerbé les vulnérabilités existantes au sein du tissu social, affectant fortement les jeunes et leurs familles. Ces mêmes vulnérabilités sont liées à la prévalence de mécanismes d'adaptation négatifs, notamment la consommation de substances et d'alcool, la violence, etc. 

Selon le Dr Wadih Maalouf, coordinateur du Programme mondial de Prévention de l'ONUDC,

"L'accès aux vaccins et la lutte contre la désinformation sont des éléments essentiels du soutien à la santé. L'ONUDC soutient les compétences des soignants en situation de stress en tant que vaccin social permettant de prévenir les conséquences sociales et sanitaires négatives chez les jeunes et de favoriser leur développement. L'application CIMA est un bel exemple combinant les deux éléments de vaccination. C'est merveilleux de voir que le Cameroun est le premier pays africain à bénéficier de cette application".

C'est pourquoi l'ONUDC a également soutenu le déploiement des mises à jour de l'application santé avec ce matériel didactique d'accompagnement des soins, afin de mieux soutenir la santé mentale des familles vivant dans des environnements stressants, surpeuplés ouen situation de réfugiées.

L'application sera mise en œuvre sous deux formes :

1. une application pour smartphone utilisée par les parents qui possèdent un smartphone. L'application comportera des rappels intégrés pour les parents, ainsi que des compétences de soutien sur l'éducation des enfants (200 enfants).

2. une application basée dans une clinique qui enverra les rappels et les compétences de soutien sous forme de SMS sur une base hebdomadaire (200 enfants).

Le lancement au Cameroun fait suite à l'expérience réussie de l'application CIMA dans le camp de réfugiés d'Al-Zaatari en Jordanie. Une courte vidéo présentant le contenu de l'application CIMA peut être visionnée ici.