L'ONUDC soutient l'unité ivoirienne de lutte contre la criminalité transnationale en lui fournissant des équipements techniques pour renforcer la lutte contre la criminalité transnationale organisée.

Abidjan, le 18 mars 2022

Pour faciliter la lutte contre le crime organisé transnational, l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, sous les auspices du projet Crime organisé : West African Response to Trafficking project (OCWAR-T), l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime a apporté son soutien à l'Unité ivoirienne de lutte contre la criminalité transnationale (UTC) en lui fournissant du matériel technique pour un montant de plus de 8 000 000 XOF, notamment des ordinateurs portables et des imprimantes. 

S'exprimant lors de l'événement, le Directeur de l'UTC ivoirienne, le Commissaire Divisionnaire Major ADOMO Guy Bonaventure a remercié l'ONUDC, le programme OCWAR-T et les donateurs pour leur soutien à l'UTC afin de renforcer leur capacité à combattre le crime organisé transnational et pour le partenariat continu avec l'UTC. 

Selon le représentant régional de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, le Dr Amado Philip de Andrés : "La région de l'Afrique de l'Ouest a connu une augmentation des cas de criminalité transnationale organisée, les pays de la région étant l'origine, le transit et la destination de toutes les formes de trafic. Dans ce contexte, le renforcement des capacités des agences de sécurité, les enquêtes menées en collaboration avec d'autres agences d'application de la loi en Afrique et avec des pays tiers et la fourniture d'équipements modernes aux agences d'application de la loi sont essentiels pour prévenir et combattre efficacement les crimes organisés transnationaux."

Remise d'équipement de l'UNODC à l'UCT ivoirienne

Dans le cadre du projet OCWAR-T, l'ONUDC soutient les capacités régionales et nationales à lancer et renforcer des enquêtes durables sur la criminalité organisée et le trafic illicite et à engager des poursuites dans quatre pays pilotes : le Bénin, la Côte d'Ivoire, la Guinée Bissau et la Gambie.

L'ONUDC continue à fournir au personnel de l'UCT ivoirienne des formations de renforcement des capacités et un mentorat, tout en offrant des plateformes pour des échanges entre pairs et des opérations conjointes afin de renforcer la collaboration internationale dans la région de l'Afrique de l'Ouest. 

Le projet OCWAR-T est un projet de soutien de la CEDEAO, commandé par le gouvernement allemand et cofinancé par l'UE. Le projet est mis en œuvre par l'Agence allemande de coopération au développement (GIZ), en collaboration avec l'ONUDC, le PNUD, le Mines Advisory Group, le Centre international pour le développement des politiques migratoires et Enhancing Africa's response to Transnational Organised Crime. Le projet OCWAR-T soutient les États membres de la CEDEAO et la Mauritanie dans la réduction de la criminalité transnationale organisée en renforçant les structures nationales et régionales, en soutenant les capacités à favoriser une politique et une prise de décision fondées sur des preuves, ainsi que les efforts visant à améliorer les enquêtes et les poursuites pénales, à améliorer le contrôle des armes légères et à réduire la traite des êtres humains.