Programme de communication aéroportuaire (AIRCOP)

Au cours des dernières années, l'Afrique de l'Ouest est devenue progressivement une des zones de transit les plus importantes du monde pour le trafic de cocaïne entre l'Amérique latine et l'Europe. La cocaïne est expédiée en Afrique de l'Ouest principalement par voies maritime et aérienne, mais la majeure partie du trafic aérien s'effectue au travers de passeurs ou par le système postal. Les passeurs sont des personnes qui trafiquent de la drogue en utilisant les compagnies aériennes commerciales. Bien qu'il existe peu de vols directs entre l'Amérique latine et l'Afrique de l'Ouest, les passeurs emploient des aéroports de transit dans les autres parties du globe avant d'arriver à leur destination dans la région, ou utilisent les aéroports d'Afrique de l'Ouest comme points de départ pour rejoindre les marchés de consommation en Europe.

Les groupes criminels exploitent depuis longtemps les transports conventionnels par voies terrestre, maritime ou aérienne pour acheminer leurs cargaisons de drogues et autres marchandises illicites. Or, selon l'Association Internationale du Transport Aérien (AITA), le trafic aérien mondial a atteint 3,8 milliards de passagers en 2016 et devrait doubler dans les 20 prochaines années. Cette augmentation du trafic aérien et l'accroissement considérable des dessertes aériennes proposées aux voyageurs favorisent la circulation de passagers à risque élevé.

 

Dans les aéroports internationaux de nombreux pays, les capacités techniques et technologiques sont encore insuffisantes pour procéder à un ciblage efficace des passagers à risque élevé, à des inspections minutieuses de cargaisons et bagages suspects, ou encore à des fouilles corporelles  sans nuire à la fluidité du trafic aérien. La culture de la collecte des renseignements et de  partage de l'information entre les différentes agences d'application de la loi à un niveau national ainsi qu'entre pays d'origine, de transit et de destination est donc essentielle et doit être ancrée dans des méthodes de travail appliquées au quotidien.

AIRCOP est un projet multi-agences mis en œuvre par l'ONUDC en partenariat avec INTERPOL et l'Organisation Mondiale des Douanes (OMD). Son objectif est de déstabiliser les réseaux criminels dans lespays d'origine, de transit et de destination en renforçant les capacités d'interception et de détection des drogues et autres produits illicites, ainsi que des passagers à risque élevé, parmi lesquels les combattants terroristes étrangers, dans les aéroports internationaux.

Plus d'informations

Site web du projet AIRCOP (nouveau!)

Nous suivre sur Twitter