Armes à feu

Les armes à feu circulent dans toute l'Afrique de l'Ouest, facilement et sans contrôle, en conséquence des nombreux conflits qui ont affecté la région. Suivant les conflits armés en Libye (2011) et au Mali (2012), les pays africains de cette région font maintenant face à une disponibilité et un trafic croissants d'armes à feu. Leur prolifération dans la région sahélo-saharienne ne fait qu'empirer la forte menace terroriste dans cette zone.

Les autorités de cette région ont très peu de moyens de collecte de données et d'identification des armes légalement détenues par les forces de l'ordre et militaires. En outre, leurs capacités de stockage et de sécurisation des armes sont limitées, en partie dû au manque de savoir-faire et des moyens logistiques.

  aaa

Afin de renforcer les capacités des États membres à résoudre ce problème, l'ONUDC travaille avec les autorités nationales sur la mise en œuvre des mesures de prévention et de sécurité prévues par le Protocole contre la fabrication et le trafic illicite d'armes à feu par :

  • Une assistance législative afin d'harmoniser leur législation avec les Protocoles sur les armes à feu ;
  • Un soutien au marquage, à la collecte et à la destruction des armes à feu ;
  • L'accroissement de la sécurité et de la tenue de dossiers des armes à feu, en particulier pour celles saisies ;
  • Le renforcement des capacités à travers des formations pour les praticiens de la justice pénale ;
  • L'augmentation de la capacité d'enquête et de poursuite en matière de trafic d'armes.

Pour de plus amples informations :

Les armes illicites : une menace pour la sécurité internationale

Étude globale de l'ONUDC sur le trafic d'armes à feu