Atelier régional de validation du programme de formation de la Composante police de la Force Conjointe du G5 Sahel

08-12-2020

Dans le cadre de son appui au G5 Sahel, l'ONUDC soutient les Etats sahéliens dans la mise en place de la composante police de la Force Conjointe du G5 Sahel (FC-G5S). La mission principale de cette composante police est de garantir la judiciarisation des opérations de la Force et l'efficacité de la chaine pénale.

Depuis juillet 2020, un comité technique – composé d’experts du G5 Sahel, de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), du Haut commissariat des Nations unies aux droits de l'Homme (HCDH), de la Mission Multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au mali (MINUSMA), de l’Union Européenne (UE) et d’INTERPOL – s’est réuni pour concevoir un programme de formation régionale pour la Composante police. Quatre modules de formation ont été retenus. Il s’agit de:                                                                                                                                                                         

- Connaissance du G5 Sahel et de la Force conjointe, 

- Cadre légal régional et respect des droits humains, 

- Judiciarisation du champ des opérations,   

- Connaissance de l’environnement militaire.

A terme, cette formation devrait permettre à la Composante Police de parler un seul langage et de contribuer à réaliser un objectif régional commun : assurer la sécurité des populations dans la région du Sahel.

Dans ce cadre, un atelier technique régional sur le programme de formation de la Composante police a eu lieu du lundi 16 au jeudi 19 novembre 2020 à Niamey (République du Niger). L’objectif de cet atelier était d’échanger et de formuler des recommandations sur les modules proposés par le comité technique, en vue d’être soumises pour validation au G5 Sahel. Il s’agissait également de décider des modalités de mise en œuvre de ce programme de formation.

La séance d’ouverture de cet atelier - organisé conjointement par l’ONUDC, le G5 Sahel et le HCDH - a été honorée par la présence du Secrétaire Exécutif du G5 Sahel, son Excellence Mr Maman Sambo Sidikou,de la Cheffe de la Délégation de l’Union Européenne au Niger, de la Coordonnatrice résidente du système des Nations Unies au Niger, du Chef de cabinet du commandant de la FC-G5S et de la Coordonnatrice adjointe du Projet Cadre de conformité du HCDH.

L’atelier a bénéficié de la participation active du conseiller police de la Force Conjointe, d’un représentant du Conseiller Juridique et des entités concernées par la formation - à savoir les brigades prévôtales et les unités spécialisées d’investigations.

Le Conseiller police présentant le rapport final des recommandations 

Par la suite, l’atelier s’est articulé autour de séances plénières et de travaux de groupes. Les participants se sont répartis en quatre groupes, chaque groupe correspondant à l’un des modules proposés. Chaque présentation incluait les objectifs pédagogiques, les résultats attendus, la méthodologie et le programme de formation. A l’issue des discussions, 35 thématiques ont été validées. Les 15 thématiques proposées par l’ONUDC touchaient à l’organisation institutionnelle, aux techniques particulières d’enquête, à la coopération policière et judiciaire, à la lutte contre la traite des personnes, à la prévention de la corruption et à la prise en compte du genre dans les opérations de police.

Les recommandations ont été transmises au Conseiller Police de la FC-G5. La formation pilote sur la base de ce programme devrait débuter au premier trimestre de l’année 2021.

 

Pour en savoir plus sur le Programme Sahel de l'ONUDC, cliquez ici