Ghada Waly

Director-General/Executive Director

 

Commemoration of the International Day of Reflection of the 1994 Genocide against the Tutsi in Rwanda

  7 April 2021

Excellences, Mesdames et Messieurs,

C’est un honneur pour moi de me joindre à vous lors de cette Journée internationale de réflexion sur le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994.

Je remercie sincèrement Madame la Directrice générale Tatiana Valovaya et Madame l’Ambassadrice Marie Chantal Rwakazina d’avoir organisé cette cérémonie commémorative conjointement avec l’Office des Nations Unies à Vienne, en dépit des défis posés par la situation sanitaire.

Pendant que la pandémie continue à nous imposer la distanciation physique, il est plus important que jamais de nous réunir par des moyens virtuels pour renouveler notre engagement en faveur de la paix, de la coopération internationale et de l’inclusion.

Je suis fière de voir la communauté internationale de Genève et de Vienne se mobiliser lors de ce tragique anniversaire, afin de rendre hommage aux victimes du génocide.

Plus d’un million de personnes ont été tuées – en majorité des Tutsis, mais aussi des Hutus modérés, des Twas et d’autres opposants au génocide. Nous avons le devoir d’honorer et de préserver leur mémoire.

Il est également essentiel de réfléchir aux répercussions que les atrocités commises continuent d’avoir sur le quotidien des survivants : les enfants orphelins, les femmes qui ont subi d’indicibles abus et violences sexuelles, les veuves et les veufs. Ils ont tous besoin de notre soutien.

Nous avons le privilège de pouvoir entendre aujourd’hui les voix de survivants et de ceux qui s’engagent en leur faveur.

Leurs paroles devraient nous guider dans notre travail pour prévenir le génocide, lutter contre les crimes et les discours motivés par la haine, promouvoir la tolérance et la compréhension mutuelle au sein de nos sociétés, et nous battre pour la justice et pour les droits de l’homme.

Je suis émue par l’extraordinaire courage de ceux qui choisissent de témoigner, au bénéfice de leurs compatriotes et de nous tous.

Ladies and gentlemen,

Rwanda has made strides on the road to reconciliation and forgiveness, and its people have my admiration for their efforts to rebuild and reunite their country.

As the Secretary-General highlighted in his message, Rwanda leads the world in terms of representation of women in parliament.

Rwanda also remains the only African country where women hold more than 50% of ministerial positions. Let these impressive achievements serve as an inspiration as we build forward towards more inclusive and resilient societies, which remain our best hope of overcoming our current challenges and withstanding future crises.

At this decisive time, the UN Office on Drugs and Crime is working with all its African partners, within the framework of its Strategic Vision for Africa 2030, to triumph over threats to development, peace and security, and human rights; help these countries recover better from the pandemic; and realize the continent’s boundless potential.

As we work together for a fairer future powered by solidarity within and between nations, we must also continue to learn from the darkest moments of our past, and in doing so, pledge to reject hate and to protect the vulnerable.

I am grateful to the participants of today’s commemoration for their presence, and for their commitment to peace, justice, and dignity for all. Thank you.