Océan indien: la « Déclaration de Colombo »  adoptée dans le but de coordonner les efforts antidrogue

Océan indien: la « Déclaration de Colombo » adoptée dans le but de coordonner les efforts antidrogue Photo: ONUDC04 Novembre 2016 - Ces derniers jours, l'ONUDC et le gouvernement sri-lankais ont co-organisé une réunion pour s'attaquer au trafic de drogue dans la région de l'océan indien. Lors d'une réunion de haut niveau, les ministres et les représentants gouvernementaux ont adopté la « Déclaration de Colombo », qui ouvre le chemin vers le futur Partenariat de la Route du Sud, en tant que principal mécanisme de coordination des initiatives de lutte anti-drogue dans la région.

A cet égard, Tofik Murshudlu, chef de la Section de la criminalité organisée et de la traite illicite de l'ONUDC a déclaré : « A l'avenir, les organismes chargés de l'application des lois antidrogues et les organismes partenaires coordonneront leurs efforts par le biais du partenariat de la Route du Sud, qui devrait perturber la circulation de drogues dans l'Océan indien ». Pour sa part, Shri Ahir, ministre d'Etat aux Affaires intérieures de l'Inde, a souligné la nécessité d'une coordination et d'une coopération accrues dans le but de perturber le trafic de drogues sur la Route du Sud. 

Les routes maritimes représentent une part importante des opiacés afghans trafiqué en Afrique et en Asie du Sud. La route méridionale de la côte de Makran a des points de transit le long de la côte d'Afrique orientale et des îles d'Asie du Sud et est devenue une voie d'approvisionnement principale pour la distribution des opiacés afghans. Les limitations juridictionnelles en haute mer font de l'itinéraire maritime une option pratique pour la distribution de stupéfiants dans l'océan indien. 

L'augmentation des volumes d'héroïne détectés sur les côtes de l'Afrique orientale et de l'Asie méridionale indique l'importance croissante de la Route du Sud. Les Forces maritimes combinées (CMF), qui patrouillent la région de l'océan indien occidental, ont saisi plus de 9300 kg d'héroïne de haute pureté sur les dhows au cours des trois dernières années, renforçant la preuve que de grands volumes d'héroïne traversent l'océan Indien. 

En réponse à l'augmentation de la criminalité dans le domaine maritime, le Programme mondial de lutte contre la piraterie de l'ONUDC a mené à la création du Forum de l'Océan Indien sur les crimes maritimes à la fin de l'année 2014. L''IOFMC réunit les états littoraux de la région de l'Océan Indien dans le but de renforcer la coopération régionale et de lutter contre les activités criminelles dans le domaine maritime. 

Plus d'information:

Programme mondial de lutte contre la piraterie

Programme de lutte contre la piraterie-Océan Indien

Travail de l'ONUDC sur la criminalité organisée

Travail de l'ONUDC sur le trafic de stupéfiants

[close]
Related Videos
    All Multimedia