Nouvelle campagne de l'ONUDC : la criminalité transnationale organisée brasse 870 milliards de dollars par an

Photo: UNODC

16 juillet 2012 - L'ONUDC a aujourd'hui lancé sa nouvelle campagne de sensibilisation, qui met l'accent sur l'ampleur et le coût de la criminalité transnationale organisée. Cette problématique internationale constitue une menace pour la paix, la sécurité humaine et la prospérité : la campagne en démontre le coût financier mais aussi social, dans une vidéo de sensibilisation publique et des fiches d'informations pour les journalistes.

Dès lors qu'il y a une demande, les réseaux criminels organisés profitent de la vente de biens illégaux, générant près de 870 milliards de dollars par an. Ces fonds illicites équivalent à plus de six fois le montant de  l'aide au développement officielle, soit 1,5 % du PIB mondial ou 7 % des exportations de marchandises mondiales.

« La criminalité transnationale organisée n'épargne aucun pays, aucune région : mettre un terme à cette menace transnationale constitue l'un des défis majeurs pour la communauté internationale », a déclaré le Directeur exécutif de l'ONUDC, M. Yury Fedotov. « Réussir à sensibiliser l'opinion et à nous faire entendre des décideurs internationaux sera déterminant pour atteindre nos objectifs. J'espère que les médias utiliseront la campagne de l'ONUDC pour démontrer à quel point les criminels ébranlent les sociétés et heurtent les individus et les collectivités », a-t-il ajouté.

Disponible sur www.unodc.org/toc, la campagne se déroulera en ligne et sur des chaînes de télévision internationales. Elle a pour but de sensibiliser le grand public aux coûts financiers et humains de cette menace. Abordant la traite des personnes, le trafic de migrants, les contrefaçons, les drogues illicites, les atteintes à l'environnement et les armes illégales, la campagne englobe les principales activités criminelles actuelles.

Estimé à 320 milliards de dollars annuels, le trafic de drogues constitue l'activité la plus lucrative pour les criminels. Les contrefaçons sont également rentables pour les groupes criminels organisés, avec un profit de 250 milliards de dollars par an. La traite des personnes génère environ 32 milliards de dollars par an. Le trafic des migrants rapporterait quant à lui 7 milliards de dollars annuels. La criminalité transnationale organisée exploite également l'environnement : le trafic illicite de bois génère 3,5 milliards de dollars par an uniquement en Asie du Sud-Est, alors que l'ivoire, les cornes de rhinocéros et le braconnage des tigres en Afrique et en Asie rapportent 75 millions de dollars de chiffre d'affaires criminel annuel.

Au-delà du coût financier, le coût humain lié à la criminalité transnationale organisée est extrêmement préoccupant : un nombre incalculable de personnes perdent la vie chaque année. Les problèmes de santé et les violences liées aux drogues, les morts par armes à feu ainsi que les méthodes et les motivations peu scrupuleuses des trafiquants en sont les principaux responsables. Chaque année, les groupes criminels organisés font des millions de victimes. La traite des êtres humains fait à elle seule 2,4 millions de victimes à tout moment.

La campagne menée par l'ONUDC démontre que la criminalité transnationale organisée constitue non seulement une menace mondiale, mais également locale. Les groupes criminels organisés peuvent déstabiliser des pays et des régions entiers, enrayant le développement et augmentant la corruption nationale, l'extorsion, le racket et la violence.

La campagne multilingue consiste en deux spots de sensibilisation de 30 et de 60 secondes, une série d'affiches et de fiches d'informations et diverses bannières internet. L'intégralité de ces supports est disponible en ligne sur le site de la campagne : www.unodc.org/toc.

Suivez la campagne sur Twitter (@unodc; #TOC), Facebook (facebook.com/unodc) ou Google + (plus.ly/unodc).

 

Information associées :

Site de la campagne : Criminalité transnationale organisée

ONUDC : criminalité organisée

[close]
Related Videos
    All Multimedia