Publication d'une nouvelle étude sur la consommation de la pâte de cocaïne au Pérou

Report Cover "Pasta Básica de Cocaína. Cuatro décadas de historia, actualidad y desafíos" 17 mai 2013 - Une nouvelle publication de l'ONUDC analyse, pour la première fois, le problème et l'impact de la pasta basica de cocaína au Pérou - pâte de cocaïne, PBC, basuco, pitillo ou paco comme on l'appelle en Amérique du Sud - depuis son apparition il y a plus de quarante ans. L'abus de PBC cause une dépendance grave et est devenu un problème croissant au Pérou et dans de nombreux pays sud-américains.

La PBC est un composé intermédiaire dans la fabrication de la cocaïne, où les feuilles de coca sont mixées avec des produits chimiques et des solvants industriels, comme l'acide sulfurique et le kérosène. La PBC est généralement fumée par les consommateurs. Elle génère une dépendance physique et psychologique sévère dès quelques semaines d'utilisation, ce qui la rend encore plus complexe et difficile à traiter que l'addiction aux opiacés. La consommation de PBC peut entraîner le développement de psychoses et expose les consommateurs à de nombreux risques pour la santé, tels que l'essoufflement, la crise cardiaque, des lésions cérébrales, des infections et peut générer des comportements antisociaux, voire même criminels. Dans certaines régions d'Amérique du Sud, la consommation de PBC pose de sérieux problèmes aux systèmes de santé publique.

Facile à se procurer et relativement peu coûteuse, la PBC risque de provoquer une épidémie potentiellement explosive avec de graves conséquences sociales. Le rapport, réalisé par l'ONUDC et DEVIDA (Commission nationale sur les drogues du Pérou), montre qu'au Pérou, six consommateurs de PBC sur dix développent des problèmes de dépendance à la drogue. Parmi les délinquants mineurs dans le pays, 21,8% ont déclaré consommer de la PBC. Commençant à consommer dès l'âge de 13 ans, le potentiel de dépendance à grande échelle est élevé. Auparavant considérée comme la « drogue du pauvre » en raison de son faible coût, la consommation de PBC n'est dorénavant plus réservée aux consommateurs à faibles revenus, en effet, au cours des vingt dernières années, le nombre d'usagers aisés a augmenté.

La publication a été rédigée dans le but d'accroître les connaissances sur la consommation de PBC et ses conséquences pour la société péruvienne, afin d'orienter les stratégies à prendre pour promouvoir des politiques de prévention et de traitement dans le pays. « La consommation de drogues illicites et la dépendance sont un problème de santé publique » a déclaré le représentant de l'ONUDC au Pérou, Flavio Mirella. « Compte tenu de l'ampleur du problème de la PBC au Pérou, nous encourageons le gouvernement et ses partenaires à élaborer des stratégies pour décourager la consommation et rendre disponible des options de traitement en accord avec les droits de l'homme et conforme aux besoins des toxicomanes » a-t-il conclu.

Informations complémentaires:

Le rapport: "Pasta Básica de Cocaína. Cuatro décadas de historia, actualidad y desafíos" (espagnol)

Bureau de l'ONUDC - Pérou et Équateur

[close]
Related Videos
    All Multimedia