Réhabilitation et intégration sociale des prisonniers

La Déclaration de Doha, adoptée au terme du 13ème Congrès des Nations unies pour la prévention du crime et la justice pénale, souligne l'importance de l'implantation de mesures pour soutenir la réintégration sociale des prisonniers dans notre communauté.

L'ONUDC encourage les États membres à adopter une approche préparant à la réinsertion dans la gestion des prisons dans le cadre du Programme mondial pour l'implantation de la Déclaration de Doha et de son deuxième volet sur des systèmes de justice pénale justes, humains et efficaces.

Les investissements dans les programmes relatifs aux prisonniers sont parmi les meilleurs au regard du rapport coût-efficacité dans la prévention de la récidive, avec des bénéfices significatifs non seulement pour les individus concernés mais également pour la sécurité publique plus largement.

Soutenir les programmes de réinsertion en prison

L'ONUDC va soutenir les États membres en fournissant aux administration pénitentiaires un manuel technique des moyens de mise en place ou d'amélioration des programmes de réhabilitation en étroite collaboration avec d'autres parties prenantes (non-) gouvernementales qui incluent la société civile et le secteur privé pour briser l'engrenage de la récidive. Des précautions seront prises en ce sens pour que l'ensemble des manuels et des services de recommandations soient basés avec attention sur l'Ensemble de règles minima des Nations Unies pour le traitement des détenus (Règles Nelson Mandela) - le cadre de normatif ONUDC.

Le développement du matériel de recommandations sera soutenu dans un second temps par l'assistance technique concrète de l'ONUDC auprès des États membres à travers le monde pour encourager la mise en place ou l'amélioration  des programmes pénitentiaires de réinsertion. Une planification saine incluant une réactivité des programmes proposés aux besoins locaux, la conformité aux Droits de l'homme mais également leur maintien, fournira une sélection de critères essentiels pour le soutien en question, qui se concentrera sur l'éducation, la formation professionnelle, et les programmes de travail pour les prisonniers.

Afin de renforcer les politiques pénitentiaires communes, l'ONUDC développera un nouveau système de gestion électronique des fichiers des prisonniers - un logiciel qui permettra aux administrations pénitentiaires nationales de générer, stocker et analyser des données fiables sur leur population carcérale. Ceci n'est pas uniquement une condition préalable à la conception de programmes de réinsertion en réponse aux besoins actuels des prisonniers, mais également un outil essentiel pour garantir la transparence et la responsabilité des établissements pénitentiaires.

Lancement d'un label mondial autofinancé de produits pénitentiaires

Comme troisième étape, l'ONUDC envisage le lancement d'un label autofinancé de produits pénitentiaires - « Une Nouvelle Chance » - qui sera destiné à générer des revenus pour les prisonniers, accroitre leur confiance en eux, leurs qualification et leur employabilité une fois libérés ; mais plus généralement aussi en faisant prendre conscience à l'opinion publique que les prisonniers reste une partie de la société. La faisabilité de ce projet sera évaluée dans le cadre d'études correspondantes qui analyseront en détail les besoins en terme de garanties de la protection des droits des prisonniers et sur les besoins concernant la promotion et la mise en place d'un tel label.

Téléchcharge les publications

News

La nouvelle démarche audacieuse de l’ONUDC sur la voie de la réhabilitation des détenus

La nouvelle démarche audacieuse de l'ONUDC sur la voie de la réhabilitation des détenus

Dans la famille des Nations Unies, il est inhabituel de discuter de l'image d'une marque, de marketing et de points de vente. Pourtant, ces thèmes ont occupé une grande partie de la dernière rencontre du groupe d'experts organisée à Vienne la semaine dernière pour étudier de quelle manière l'ONUDC pourrait soutenir un schéma global de produits fabriqués dans des prisons, par des prisonniers, dans le cadre de programmes de réinsertion.

Une composante essentielle du Programme mondial pour la mise en œuvre de la Déclaration de Doha est le travail de l'ONUDC pour la réhabilitation des détenus, qui consolide la façon dont les programmes de réhabilitation dans les prisons peuvent être développés et harmonisés au niveau international. Depuis le lancement du Programme mondial, et en tant que gardien de l' ensemble de règles minima des Nations Unies pour le traitement des détenus (les règles Nelson Mandela), l'organisation a publié une Feuille de route pour le développement de programmes de réhabilitation en milieu carcéral. L'objectif est d'apporter des conseils pratiques pour l'amélioration des programmes de formation professionnelle et d'éducation pour les détenus, ainsi que des indications pour le suivi, l'évaluation et la supervision de ces programmes.

 

Accroître la sécurité publique et éviter la récidive en Indonésie grâce à des programmes de travail en milieu carcéral

Accroître la sécurité publique et éviter la récidive en Indonésie grâce à des programmes de travail en milieu carcéral

 Les 450 établissements pénitentiaires d'Indonésie hébergent actuellement plus de 250 000 détenus - ce seul nombre indique le défi auquel les administrations pénitentiaires font face pour assurer une incarcération sûre, sécurisée et humaine. Dans cette gestion, la Direction générale des services pénitentiaires du pays (DGC) est confrontée à des problèmes additionnels, tels qu'un fort surpeuplement, un manque de personnel, et - un aspect souvent moins connu du grand public - la tâche de réinsertion des prisonniers pour leur réintégration future dans la société. Cette tâche est pourtant cruciale, car elle s'enracine dans la compréhension de l'idée que l'emprisonnement seul est incapable de répondre aux besoins de réinsertion sociale des contrevenants, et que sans programmes de formation professionnelle et d'éducation, de nombreux détenus tombent dans un cycle de récidive après la libération.