Nigéria : l'Union europénne fournit 98 millions d'euros pour la lutte contre la corruption, les drogues et l'injustice

Photo: Head of EU Delegation to Nigeria, Ambassador David MacRae (left) shakes hands with Nigerian Minister of National Planning, Dr. Shamsuddeen Usman

19 mars 2012 - L'Union européenne s'est engagée à fournir 98 millions d'euros pour soutenir le gouvernement nigérian dans sa lutte contre la corruption et le trafic de drogue, et pour son projet d'amélioration du système juridique du pays.

« L'objectif général de ces projets est de promouvoir la bonne gouvernance et de soutenir le Nigéria dans ses efforts pour améliorer la responsabilité et la transparence, lutter contre la corruption, réformer son système juridique et contrer les problèmes liés aux drogues » a déclaré le Chef de la Délégation de l'UE au Nigéria, l'Ambassadeur David MacRae, lors de la réunion de haut niveau et la signature officielle de l'accord de soutien du projet de lutte contre la corruption.

L'ONUDC travaillera conjointement avec l'UE et le gouvernement nigérian pour mettre en œuvre ces trois projets.

La corruption est l'un des plus grands défis auxquels est confronté le Nigéria. Le premier projet promeut les efforts investis dans la prévention et la lutte contre la corruption par le renforcement des capacités des agences anti-corruption et de leur coopération. Pour ce projet, l'UE s'est engagée à fournir 35 millions d'euros aux agences anti-corruption et aux organisations nigérianes de la société civile impliquées dans la lutte contre la corruption.

Pour lutter contre le trafic de drogues et la criminalité organisée au Nigéria, l'UE s'est engagée à investir 36 millions d'euros. Ces fonds permettront d'appuyer l'élaboration de politiques, de perfectionner la législation relative aux drogues et la coopération intra-sectorielle, ainsi que de renforcer la capacité de répression des délits pour favoriser la prévention, les traitements et les services de soin.

27 millions d'euros du financement de l'UE seront investis dans le troisième projet, qui a pour but de soutenir le secteur juridique nigérian afin d'en améliorer l'efficacité, l'accessibilité, la responsabilité, la transparence et l'équité, dans un souci de respect des droits de l'homme.

L'ONUDC travaille conjointement avec ses homologues pour que ce projet de lutte contre la corruption soit mis en œuvre au cours du premier semestre de l'année 2012. Les deux autres projets débuteront pendant la deuxième moitié de l'année.

Le Coordonnateur résident des Nations unies, Daouda Toure, a exprimé sa reconnaissance envers l'Union européenne et le Gouvernement nigérian pour avoir confié à l'ONUDC la responsabilité de ces trois importants projets. « Je suis convaincu que le système des Nations unies, mené par l'ONUDC, les parties prenantes et les bénéficiaires, appliquera ces projets afin d'atteindre leurs objectifs pour le bénéfice de tous les Nigérians », a-t-il ajouté.

Informations associées:

ONUDC Nigeria

[close]
Related Videos
    All Multimedia