Sur la scène internationale, Nicolas Cage souligne l'agonie des victimes de la criminalité

English / Anglais

Nicoas Cage addressing the Plenary.21 octobre 2010 - Nicolas Cage, acteur primé, réalisateur et Ambassadeur de bonne volonté de l'UNODC, lança aujourd'hui un appel pour l'aide aux victimes - principalement des femmes et des enfants - de la criminalité.

Humanitaire et philanthrope, M. Cage assura aux Etats réunis à Vienne pour discuter de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée qu'il allait redoubler d'efforts pour tenter d'aider ces vies brisées.

Dans un témoignage poignant, il décrivit certaines de ces expériences : « J'ai rencontré une jeune fille qui fut l'esclave sexuelle d'un chef rebelle et portait son enfant. J'ai rencontré un garçon qui avait été forcé de tuer sa propre sœur. J'ai néanmoins été très impressionné par ses enfants, mais aussi empli d'humilité. Tant de ces enfants ont su faire preuve d'une force et d'une résilience incroyables, mais aussi d'une capacité presque incompréhensible à pardonner autrui et à se pardonner eux-mêmes ».

Reconnaissant l'engagement de la star, Yury Fedotov, Directeur Exécutif de l'UNODC, dit : « Il a mis en place un fonds pour aider les anciens enfants-soldats, fournissant le soutien essentiel aux abris de réhabilitation sur le terrain, ainsi que des services médicaux et psychologiques. En plus de son soutien au travail de l'UNODC, il a également contribué aux efforts entrepris en vue de promouvoir un contrôle international des armes et pour reconstruire la Nouvelle-Orléans après la passage de l'ouragan Katrina ».

L'an dernier, Cage s'est rendu, avec l'UNODC, en Ouganda et au Kenya pour rencontrer des enfants-soldats et des victimes d'autres formes de traite des êtres humains. Il fut particulièrement touché par Rashad, un jeune homme de 15 ans condamné à une peine de 10 ans d'emprisonnement au Kenya, pour piraterie.

« Emprisonné à quinze ans. Je suis sûr que beaucoup d'entre vous sont parents, et certains ont peut-être même un fils de quinze ans. Si c'est le cas, à quoi ressemble la vie de votre fils ? » demanda-t-il. « Pensez maintenant à Rashad, qui n'a pas de parents, condamné à passer une décennie derrière les barreaux ».

« Grâce au soutien de l'UNODC, les conditions dans la prison Shimo Le Tewa sont plutôt bonnes. Elle sert même de modèle pour les autres prisons de la région… Mais Rashad reste un enfant en prison » déclara-t-il.

Faisant l'éloge des « véritables héros » travaillant dans l'ombre, M. Cage affirma : « J'ai vu des âmes courageuses œuvrer sur les lignes de front, dans les conditions les plus difficiles et avec des ressources très limitées, pour aider les victimes du crime organisé. Ce sont des gens ordinaires. Ils sont néanmoins extraordinaires ».

M. Cage est à l'affiche de quelques 65 films. Il a remporté l'Oscar du Meilleur acteur pour Leaving Las Vegas et été nominé pour son interprétation duale dans Adaptation. Il a, entre autres, été récompensé d'un Golden Globe, de deux MTV Movie Awards et d'un Screen Actors Guild Award, et a une étoile sur le Hollywood Walk of Fame.

M. Cage a déjà travaillé avec l'UNODC. En mai 2009, M. Cage a inauguré « Bienvenue à Gulu », une exposition de bienfaisance au siège des Nations Unies à New York, réunissant des peintures d'anciens enfants-soldats et de filles enlevées d'Ouganda.

« Durant ma carrière d'acteur, j'ai joué de nombreux rôles : des héros et des bandits, des amants et des ratés, mais aussi des criminels et des combattants du crime. Mais Ambassadeur de bonne volonté de l'UNODC pour la Justice mondiale est sans aucun doute mon rôle le plus difficile et le plus significatif » observa la star hollywoodienne.

 

Informations supplémentaires

Video avaible on UNIFEED

UN radio

Speech

Communiqué de presse

Agenda of the fifth session of the Conference of the Parties

Webcast of the fifth session of the Conference of the Parties

[close]
Related Videos
    All Multimedia