Le directeur général défini le rôle de l'UNODC dans le nouveau plan de lutte contre la piraterie pour la Somalie

piracy English / Anglais

4 février 2011 - La piraterie au large des côtes de la Somalie semble dépasser les efforts de la communauté internationale de l'endiguer. Aujourd'hui, l'Organisation maritime internationale (IMO) et des partenaires internationaux vont lancer un plan d'action pour combattre la piraterie.

Au siège de l'IMO à Londres, le secretaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a félicité l'IMO pour sa détermination à mettre en lumières la problématique de la piraterie en 2011.Il a également réaffirmé son soutien personel et ainsi que celui des Nations Unies concernant cette importante initiative.

M. Ban a porté l'attention sur la récurrence quotidienne des attaques de piraterie: "Au moment même où nous sommes réunis ici, 31 navires avec un peu plus de 700 personnes sont pris en otages. De plus, le paiement des rançons, qui atteint des centaines de million de dollars, a créé une économie de piraterie dans certaine régions de la Somalie. Les efforts qui visent à developper des moyens alternatifs de subsistance se voient fortement limités."

"Le rôle de l'IMO, dans la sécurisation et le développement du secteur maritime de la Somalie, pourrait être important dans la lutte contre les conditions qui encouragent les personnes à se tourner vers la piraterie", dit-il.

M. Yury Fedotov, directeur général de l'UNODC, a déclaré qu'il reste encore beaucoup de chose à faire pour arrêter et poursuivre les pirates somaliens de la Corne de l'Afrique et de l'Océan Indien, soulignant "Il est clair qu'uniquement des solutions à long terme sont viables pour restaurer la loi et l'ordre en Somalie, y compris dans ses eaux. Il y va également de soi que cette solution demande du temps et exige un effort de concertation et de coordination internationale."

Le secrétaire général de l'IMO, Efthimios Mitropoulos a déclaré: "Sous-jacent nos efforts pour atteindre ces objectifs, il y a la nécessité de s'engager au niveau politique pour parvenir à une solution concernant le problème somalien et ainsi faciliter et accélérer la libération des otages."

"Il ne devrait y avoir de trêve dans nos efforts pour renforcer la protection des personnes, des navires et des cargos dans les zones touchées par la piraterie", a-t-il ajouté.

M. Fedotov a salué le rapport de la semaine dernière fait par M. Jack Lang, conseillé spécial du secrétaire générale des Nations Unies, recommandant un renforcement d'une réponse internationale coordonnée. Ceci est cohérent avec le programme de lutte contre la piraterie de l'UNODC qui met l'accent sur le soutien des poursuites régionales et la restauration de la justice pénale de la Somalie. L'UNODC se tient prête à soutenir la mise en oeuvre des recommandations adressées par les états membres."

Le programme de lutte contre la piraterie de l'UNODC établie en 2009 a effectivement soutenu les efforts deployés pour arrêter et poursuivre les personnes soupçonnées de piraterie selon les normes juridiques internationales et les Droits de l'Homme. Le programme, largement financé par l'Union européenne, met l'accent sur 3 objectifs principaux: des procès équitables et efficaces avec un emprisonnement dans des centres régionaux, un emprisonnement humain et sécurisé en Somalie, et des procès équitables et efficaces en Somalie.

L'UNODC offre actuellement un soutien au Kenya, au Seychelles, à la Somalie, à la Tanzanie et à la République de Maurice. Le bureau gère le Fonds international du groupe de contact sur la piraterie  au large de la côte somalienne qui soutient les initiatives de poursuites.

L'UNODC, en collaboration avec des partenaires multilatéraux, a connu des succès considérables dans ses activités dans le secteur de la justice pénale. Bien que le système pénitentiaire de la Somalie a souffert d'un sous financement chronique et, tout comme le système pénitentiaire du Kenya et des Seychelles, fait face à des défis majeurs, il est espèré qu'une nouvelle prison ouvre ses portes à Hargeisa en novembre 2010 avec l'aide du Programme des Nations Unies pour le développment, ceci afin d'aider à surmonter avec succès les défis.

 

Information Complémentaire:

Action plan to promote the 2011 World Maritime Day theme: "Piracy: orchestrating the response"

[close]
Related Videos
    All Multimedia