Asie de l'Est et Pacifique: l'UNODC présente une mise à jour régionales et annonce un projet d'évaluation des menaces

Photo: UNODC English / Anglais

29 mars 2011 - Aujourd'hui à Vienne, le Centre régional de l'UNODC pour l'Asie de l'Est et le Pacifique a présenté une mise à jour du programme régional pour la période 2009-2012.

L'UNODC a réalisé un certain nombre de succès clés en 2010, en soutenant les États membres de la région pour relever les défis auxquels ils sont confrontés dans les domaines de la criminalité, de la drogue, de la corruption et du terrorisme. Plus précisément, la Thaïlande a ratifié la Convention des Nations Unies contre la corruption, le Nauru est devenu l'un des sept pays dans le monde à ratifier tous les instruments de lutte contre le terrorisme; le Cambodge a ouvert sa première clinique de méthadone; et à la République Démocratique Populaire du Lao, plus de 50 villages ont bénéficié de moyens de subsistance alternatifs.

En 2010, le portefeuille du programme de l'UNODC dans la région a augmenté de plus de quarante pour cent par rapport à 2009. Le montant total des ressources promises au programme est maintenant de $ 73,500,000, positionnant l'UNODC comme un partenaire crédible et fiable pour favoriser le développement et la sécurité dans la région.

S'exprimant à la cérémonie de présentation, au cours de laquelle des donateurs et des représentants des États membres dans la région ont participé, Francis Maertens, directeur des opérations de l'UNODC a déclaré: "Je crois fermement que ce programme régional a permis à l'UNODC d'agir de manière plus stratégique, en développant à la fois des liens et des synergies sur une même thématique et une base géographique, tout en facilitant en même temps une plus grande coopération entre les États. Par exemple, l'UNODC travaille actuellement en partenariat avec les pays de l'Association of Southeast Asian Nations (ASEAN) pour établir un réseau régional de procureurs pour renforcer la riposte à la criminalité transnationale organisée. De plus, les compétences du bureau de soutien de liaison de la frontière de l'UNODC s'est considérablement élargi au-delà du trafic de drogues pour aussi répondre efficacement à la contrebande de migrants, la traite des êtres humains et des produits illicites, et la criminalité environnementale. "

Gary Lewis, Représentant régional pour l'Asie de l'Est et le Pacifique, a déclaré: "Il s'agit de notre deuxième rapport de synthèse sur les réalisations du programme régional pour l'Asie de l'Est et le Pacifique, notre objectif reste clairement d'articuler notre contribution par rapport aux résultats de développement, plutôt que de simplement fournir un compte rendu des activités que nous avons réalisé au cours des 12 mois précédents. J'espère que le lecteur peut donc identifier rapidement, dans le présent rapport, les améliorations faites dans le développement, la justice humaine et la sécurité que nous essayons, avec nos partenaires, de promouvoir. "

L'évaluation de la menace du crime transnationale organisée

M. Lewis a déclaré que, en plus d'avoir pris en considération ce que le bureau avait réalisé en 2010, la mise à jour a également décrit les nouvelles menaces dont la mondialisation est responsable: "L'Est et le Sud-Est asiatique est l'une des parties du monde qui se développe le plus rapidement. L'expérience mondiale a montré que le développement du transport, de la communication, des technologie, etc. offre également des possibilités d'expansion pour la criminalité transnationale organisée comme l'augmentation de la demande et de l'offre de drogues illicites, le travail forcé, les personnes exploitées sexuellement, les produits contrefaits et l'exploitation des ressources naturelles protégées ou limitées (comme le bois, le poisson et la faune)."

Dans un effort pour décrire la nature et l'ampleur de la criminalité transnationale organisée dans cette région diversifiée comprenant trente-quatre pays et territoires, M. Lewis a annoncé que le bureau travaille sur une évaluation de la menace de la criminalité transnationale organisée pour l'Asie et le Pacifique, qui s'appuie sur le rapport de 2010 de l'UNODC, La Mondialisation du Crime. Le rapport, qui sera lancé au quatrième trimestre de 2011, sera d'informer les décideurs au niveau mondial et régional et d'aider à la planification des réponses.

Dans l'année à venir, les sept bureaux en Asie de l'Est et au Pacifique débuteront conjointement l'examen et la révision du programme régional pour le prochain cycle (2013-2016). Dans le cadre de ce processus, la puissante plate-forme de travail actuelle sera consolidé et de plus grands efforts seront déployés pour respecter l'engagement de l'UNODC visant à induire un changement réel dans ses opérations, ce qui rassemblera l'organisation et la réorientera vers une approche de travail stratégique basé sur les résultats et les impacts.

M. Maertens a remercié tous les partenaires, en particulier les gouvernements de la région, pour leur soutien continu pour le programme, et a exprimé sa reconnaissance aux gestionnaires, aux experts et au personnel sur le terrain pour leur engagement.

Informations Complémentaires:

UNODC Regional Centre for East Asia and the Pacific

Regional Programme for East Asia and the Pacific, 2009-2012: Challenges, Achievements and the Way Ahead (pdf)

[close]
Related Videos
    All Multimedia