La Commission des stupéfiants clôt la session 2012 sur le thème de la santé

Photo: UNODC

16 mars 2012 - Au terme d'une 55ème session longue d'une semaine, la Commission des stupéfiants s'est aujourd'hui accordée sur différentes décisions. Ces dernières ont pour but de prévenir la consommation de drogues et de renforcer les interventions nationales et régionales afin d'endiguer les tendances actuelles alarmantes en matière de drogues.

Constitué de 53 Etats membres, l'organe directeur des Nations unies sur le contrôle des drogues a adopté douze résolutions. Elles portent notamment sur le traitement, la réadaptation et la réinsertion sociale des prisonniers toxicomanes, les traitements en tant qu'alternative à l'incarcération et la prévention des décès dus à des overdoses.

En soulignant les besoins en interventions sexospécifiques, la Commission a appelé à prévenir, traiter et soigner les femmes toxicomanes. Une autre résolution préconise davantage de stratégies pragmatiques dans la prévention de la toxicomanie, plus particulièrement chez les jeunes.

Yury Fedotov, Directeur exécutif de l'Organisation des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), a conclu son discours en saluant le rôle fondamental des trois conventions sur la drogue dans le maintien de la santé publique. Il a ainsi déclaré aux délégués : « Nous ne pourrons protéger les générations futures des drogues que si nous reconnaissons les conventions en tant que fondation de notre responsabilité partagée. »

La Commission a reconnu le rôle primordial des pays en développement dans le partage de pratiques avancées, notamment via des coopérations intercontinentales et interrégionales, afin de promouvoir des programmes de développement alternatif dans les communautés pauvres et rurales qui dépendent de la culture de drogues.

Parmi les nouvelles problématiques apparues lors de cette session, il a été question de la diversification des substances chimiques utilisées dans la production de stimulants de type amphétamine (un groupe de drogues regroupant l'ecstasy et la méthamphétamine). La Commission recommande une coopération internationale afin d'endiguer la production de nouvelles substances psychoactives. Dans une autre résolution, les Etats membres ont préconisé le développement d'un système électronique d'autorisation international pour la commercialisation des substances contrôlées.

La session 2012 de la Commission des stupéfiants, qui s'est tenue du 12 au 16 mars, a réuni près de 1 200 participants de 120 Etats, des observateurs, des organisations internationales et des ONG.

Voir les photos sur Flickr

Informations associées :

Commission des stupéfiants

Programme des évènements

Discours complet du Directeur exécutif de l'ONUDC, M. Yury Fedotov, lors de l'inauguration de la 55ème session de la Commission des stupéfiants

[close]
Related Videos
    All Multimedia