La première enquête sur la consommation nationale de drogues aux Maldives met en évidence un besoin urgent de prévention et de traitement

4 mars 2013 - Le mois dernier, les résultats de la première enquête sur la consommation nationale de drogues aux Maldives ( National Drug Use Survey for the Maldives) ont été publiés à Malé, la capitale. L'enquête, qui a été menée en collaboration étroite avec l'ONUDC, dessine une vue d'ensemble de la situation de la consommation de drogues dans ce pays.

Si la consommation de drogues sévit aux Maldives depuis de nombreuses années, avant cette enquête il n'existait aucune information concrète permettant d'évaluer le nombre de consommateurs de drogues et par la même il était impossible de mesurer le besoin de services. Pour cette raison, l'objectif principal de l'enquête a été de fournir une estimation du nombre de consommateurs de drogues et de déterminer la prévalence de la consommation de drogues.

Selon l'enquête, la prévalence actuelle de consommation de drogues, consommation d'alcool incluse, s'élève à 6,64% à Malé. Dans le reste du pays, le taux de prévalence avoisine les 2%. Au total, on compte environ 7,500 consommateurs de drogues aux Maldives. La majorité des consommateurs sont des jeunes adultes de la tranche d'âge des 15-24 ans.

Le cannabis est la drogue la plus répandue, suivi par l'alcool et les opiacés. Près de 200 consommateurs à Malé et 300 dans le reste du pays se sont révélés être des consommateurs de drogues par injection, vulnérables aux épidémies de maladies transmissibles par le sang tels que le VIH/sida et l'hépatite.

Dans sa préface du rapport, Cristina Albertin, représentante régionale du bureau d'Asie du Sud écrit : « les résultats de cette enquête nous permettront non seulement de mieux cerner le problème de la consommation de drogues chez les jeunes aux Maldives, mais seront aussi un outil utile pour les planificateurs, les décideurs politiques, les chercheurs et les universitaires dans leur mission d'élaboration des politiques futures de prévention de la consommation de drogues dans le pays, au profit de l'ensemble des jeunes ».

L'enquête a également analysé la connaissance communautaire du problème de la drogue et les comportements adoptés face à celui-ci. À cet égard, les communautés perçoivent la consommation de drogues comme un problème grandissant, mais dans le même temps, elles ne comprennent pas le fait de traiter la toxicomanie comme une maladie. De plus, de nombreuses personnes considèrent qu'un tel traitement n'a pas été efficace.

Le rapport définit un certain nombre de mesures pour s'attaquer au problème de la drogue aux Maldives. Il recommande, entre autres, une application plus stricte de la loi afin de parvenir à une réduction de l'offre, une multiplication des activités de sensibilisation dans les écoles et les communautés et encourage les consommateurs à se rendre aux services de traitement. De plus, il appelle au développement d'un système de gestion de l'information pour collecter, analyser et diffuser les données sur la consommation de drogues, et soutient l'intégration des questions relatives à la consommation de drogues dans les programmes d'autres secteurs comme la santé publique, les enfants et les jeunes, l'éducation et les ressources humaines.

[close]
Related Videos
    All Multimedia