Renforcement de la coopération pour lutter contre les drogues illicites en Asie du Sud-Est

13 mai 2013 - Alarmés par l'augmentation rapide de la consommation et de la production de stupéfiants et considérant qu'elle représente une menace pour l'Asie du Sud-Est en entravant le développement de la région, les représentants des six pays formant la sous-région du Grand Mékong et l'ONUDC ont signé jeudi dernier un accord visant à renforcer la coopération transfrontalière dans les domaines de l'application de la loi, de la réduction de la demande et du développement alternatif.

Cet accord vient achever la réunion ministérielle des pays membres du mémorandum d'entente de 1993 sur le contrôle des drogues dans la sous-région du Grand Mékong. Le mémorandum, qui a été signé par le Cambodge, la Chine, la République démocratique populaire du Laos, le Myanmar, la Thaïlande et le Viet Nam, marque la volonté des signataires de travailler ensemble afin de lutter contre la production, le trafic et la consommation de drogues illicites.

Avec l'assistance technique de l'ONUDC et la collaboration de la communauté internationale, les États signataires du mémorandum travaillent ensemble depuis 20 ans à combattre le fléau de la drogue, en utilisant des mécanismes et des programmes qui promeuvent la coopération en matière de contrôle des drogues entre les agences et institutions nationales et au-delà des frontières.

La déclaration de Nay Pyi Taw, adoptée jeudi dernier, a été signée en présence de tous les chefs de délégation par le lieutenant-général Ko Ko, ministre de l'Intérieur du Myanmar, au nom des États signataires du mémorandum en tant que président de la réunion ministérielle, et par M. John Sandage, directeur de la division des Traités de l'ONUDC.

« Cet accord marque l'engagement continu des six pays signataires du mémorandum d'entente - le Cambodge, la Chine, la République démocratique populaire du Laos, le Myanmar, la Thaïlande et le Viet Nam - à soutenir le contrôle des drogues dans la région et parachève la célébration de 20 ans de partenariat et de collaboration » déclarait le lieutenant-général Koko lors de la cérémonie, « les États Membres du mémorandum réaffirment notre engagement et assurent la communauté internationale de nos efforts pour éliminer le problème de la drogue dans notre région. »

Félicitant tous les pays de la région pour leurs accomplissements au cours des deux dernières décennies, M. Sandage a passé en revue les principaux domaines de réussite : la diminution de la culture du pavot en Asie du Sud-Est, l'établissement de bureaux frontaliers de liaison, le contrôle des précurseurs chimiques, la formation informatique des agents de première ligne et l'amélioration de la compréhension de la prévention de la consommation de drogues et du traitement de la toxicomanie.

M. Sandage a cependant souligné qu'il restait encore beaucoup à faire et a appelé à une plus grande coopération régionale : « Des défis majeurs subsistent : la résurgence de la culture du pavot à opium, la diffusion dramatique de stimulants de type amphétamine, l'afflux de nouvelles drogues dans la région et l'augmentation des degrés d'addiction ». Il a ensuite déclaré : «  L'ONUDC a hâte de travailler avec les États signataires du mémorandum à mettre en place des plans qui nous permettront d'avoir une meilleure compréhension de la menace et des défis, de renforcer les capacités techniques et d'aboutir à une plus large coopération à travers les frontières et entre les organismes ».

Au cours de sa visite à Nay Pyi Taw, M. Sandage, avec les chefs de délégation du mémorandum d'entente, a rencontré le président du Myanmar, Thein Sein. M. Sandage et les représentants de l'ONUDC ont également rendu une visite de courtoisie au lieutenant-géneral Ko Ko, ministre de l'Intérieur du Myanmar, et au ministre des Affaires étrangères, M. U Wunna Maung Lwin.

Avant la réunion ministérielle, les représentants des États signataires du mémorandum d'entente et de l'ONUDC ont assisté à la réunion du comité des hauts fonctionnaires des Signataires du mémorandum à Rangoun. Les délégués ont été reçus par le brigadier-général Zaw Win, directeur adjoint de la police et membre du Comité central de lutte contre l'abus des drogues du Myanmar, et par M. Jeremy Douglas, représentant régional de l'ONUDC du bureau régional pour l'Asie du Sud-Est et le Pacifique.

À l'ordre du jour, les principaux points abordés ont été l'ébauche de la Déclaration de Nay Pyi Taw sur le contrôle des drogues, et la présentation de nouveaux mécanismes pour soutenir le mémorandum d'entente et un plan d'action sous-régional.

Après les présentations des experts régionaux de l'ONUDC, les délégués ont discuté de la réduction de la demande de drogues, des liens entre drogue et sida, du développement alternatif, de l'application de la loi, des questions judiciaires et du développement de partenariats.

Informations complémentaires:

Bureau régional de l'ONUDC pour l'Asie du Sud-Est et le Pacifique

[close]
Related Videos
    All Multimedia