L'ONUDC a signé un plan d'action commun avec le Japon afin de travailler en coopération sur l'Afrique, l'Asie du Sud-Est et l'Afghanistan  

6 juin 2013 - Le Directeur exécutif de l'ONUDC, Yuri Fedotov, a signé un nouveau Plan d'action commun avec le Japon, où il s'est rendu afin d'assister à la 5 è Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD V) qui a pris fin à Yokohama le lundi 3 juin 2013.

Dans le cadre de ce plan d'action, l'ONUDC et le Japon s'engagent à développer la coopération régionale en Afrique et en Asie du Sud-Est, incluant le Myanmar, l'Afghanistan et les pays voisins. Le plan identifie également les domaines de coopération prioritaires, parmi lesquels le terrorisme, le trafic de drogues, la traite des êtres humains et la cybercriminalité.

L'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et le gouvernement japonais ont une longue et fructueuse histoire de coopération dans le monde entier, sur des domaines comme de la lutte contre les drogues illicites, et contre le terrorisme, ainsi que le renforcement de la prévention de la criminalité et de la justice pénale. « J'accueille ce nouveau plan commun d'action avec joie car il servira à renforcer encore davantage notre coopération », a déclaré M. Fedotov.

Lors de son séjour au Japon, le Directeur exécutif de l'ONUDC a rencontré le Premier ministre Shinzo Abe, d'autres dirigeants d'organisations internationales ainsi que le Ministre des Affaires étrangères Fumio Kishida, afin de discuter du soutien apporté par le Japon au travail de l'ONUDC. M. Fedotov a signé le Plan commun d'action avec Kenji Hiramatsu, le Vice-ministre adjoint et directeur général du bureau de la politique étrangère au ministère des affaires étrangères.

M. Fedotov s'est exprimé devant les participants de la conférence, notamment lors d'une session sur le développement des efforts de construction de la paix et lors d'un sommet sur la sécurité humaine, au cours desquels il a mis en valeur l'approche intégrée de l'ONUDC, qui travaille avec des partenaires régionaux en Afrique de l'Ouest et au Sahel.

M. Fedotov a évoqué le récent Rapport d'évaluation des menaces pour l'Afrique de l'Ouest, qui révèle l'existence, entre autres, de production de méthamphétamine, de trafic de cocaïne et d'héroïne, de piraterie maritime et de trafic illicite de migrants.

« Nous savons que l'insécurité et les conflits alimentent la criminalité tandis que la drogue et le crime alimentent les conflits et nuisent à la sécurité. Affronter ces menaces peut aider à construire la paix et à promouvoir la sécurité humaine au sein des régions et entre les régions », a ajouté M. Fedotov.

Informations complémentaires : 

5 è Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD V)

Criminalité transnationale organisée en Afrique de l'Ouest : Une évaluation des menaces

 

[close]
Related Videos
    All Multimedia