Le nouveau programme régional de l'ONUDC pour l'Asie du Sud-est aborde la criminalité transnationale organisée et les inconvénients de l'intégration régionale

Photo: At the launch of UNODC's new Regional Programme for Southeast Asia (from left): Thai Minister of Justice Mr. Chaikasem Nitisiri, Mr. Yury Fedotov, UNODC Executive Director, Dr. Kittipong Kittayarak, Permanent Secretary of Ministry of JusticeLe 14 novembre 2013 - Le nouveau programme régional pour l'Asie du Sud-est et le Pacifique a été lancé conjointement aujourd'hui à Bangkok en Thaïlande par le Directeur exécutif de l'ONUDC Yury Fedotov, Son Altesse Royale la Princesse Bajrakittiyabha Mahidol, Représentante permanente de la Thaïlande aux Nations Unies à Vienne et M. Chaikasem Nitisiri Ministre thaïlandais de la Justice. Les principales autorités gouvernementales thaïlandaises, les ambassadeurs, les représentants diplomatiques mais aussi les Nations Unies et les ONG partenaires ont participé à ce lancement.

Le nouveau programme régional de l'ONUDC pour l'Asie du Sud-est promeut le règne du droit et aide les Etats membres à relever les défis de gouvernance, de sécurité et de santé publique en Asie du Sud-est.

« Le programme régional de l'ONUDC pour l'Asie du Sud-est est important du fait de la nature interdépendante des drogues et de la criminalité transnationale dans la région » a constaté M. Fedotov lors du lancement du programme. « Le nouveau programme régional fournira une assistance ciblée et intégrée aux Etats membres dans les domaines où les besoins sont les plus importants. »

Si on se base sur la dernière évaluation en date de l'ONUDC, les revenus dégagés par le crime sont estimés de manière prudente à 90 milliards de dollars par an en Asie du Sud-est et du Pacifique. En 2011, l'ONUDC a estimé que le coût global du crime avoisinait les 2.1 trillions de dollars soit 3.6% du PIB total.

Le programme régional pour l'Asie du Sud-est se concentre sur cinq domaines clés : La criminalité transnationale organisée et le trafic illicite de drogue, la lutte contre la corruption, la prévention du terrorisme, la Justice pénale, les drogues, la santé et le développement alternatif.

Parmi ces questions, l'ONUDC aidera les Etats membres à la collecte de données, la recherche et l'analyse des tendances générales, l'orientation de la politique portant sur les cadres légaux et internationaux, l'assistance technique et le renforcement des capacités.

Dans son discours d'ouverture, Son Altesse Royale la Princesse Bajrakittiyabha Mahidol a insisté sur la primauté du droit et sur les questions de sécurité - ainsi que sur les réponses nécessaires - découlant de l'intégration économique régionale : « La corruption et le déficit de responsabilité gouvernementale entravent le progrès économique dans de nombreux pays. La corruption est directement liée à la criminalité transnationale organisée et aux activités économiques illégales. Alors que la mondialisation et l'intégration économique régionale sont approfondies de plus en plus rapidement, un système de justice compétent est nécessaire pour assurer des services publics efficaces et un accès égal aux opportunités économiques. » 

Le programme régional permettra d'améliorer la capacité des Etats à relever les défis de la sécurité et la primauté du droit. Tout comme le premier programme d'intégration régionale, il a été développé par des recherches approfondies et des consultations avec les Etats membres ainsi qu'avec les partenaires des Nations Unies.

Selon M. Jérémy Douglas, Représentant régional de l'ONUDC pour l'Asie du Sud-est et le Pacifique « Le nouveau programme régional se concentre principalement sur la criminalité transnationale et sur les défis de la drogue qui sont les mieux traités grâce à une coopération transfrontalière coordonnée et intra-régionale. Il est soutenu par les programmes nationaux liés au programme régional et se concentre sur les besoins nationaux spécifiques ».

Après le lancement du programme, M. Fedotov a visité la prison de Klong Prem où il a discuté de la réforme pénitentiaire, des problèmes de surpopulation carcérale et des alternatives à l'emprisonnement.

Après cela, M. Fedotov a rencontré des représentants clés du Gouvernement thaïlandais au Département de l'Académie d'enquête spéciale (DSI) afin de discuter de l'assistance de l'ONUDC pour aider le DSI à remplir son mandat dans la lutte contre la criminalité transnationale organisée, la traite des personnes, la cybercriminalité et les crimes contre l'environnement. Plus tard dans la soirée, M. Fedotov a assisté à un diner organisé par le Premier ministre thaïlandais Mlle Yingluck Shinawatra.

Information associée :

Programme régional de l'ONUDC pour l'Asie du Sud-est 2014-2017

Bureau régional de l'ONUDC pour l'Asie du Sud-est et le Pacifique

[close]
Related Videos
    All Multimedia