Déclaration du Porte-parole de l'ONUDC à propos de l'adoption du projet de loi sur la régulation cannabis en Uruguay

Vienne, le 11 Décembre 2013 - La riposte aux drogues illicites et à leurs impacts dépend de la poursuite d'une réponse globale au problème de la drogue axée sur la santé, la sécurité à long terme, le développement et le renforcement des institutions.

Alors que les drogues illicites sont de la responsabilité partagée de tous, il est nécessaire pour chaque pays de travailler étroitement ensemble et de s'accorder sur la voie à suivre pour faire face à ce défi mondial.

L'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime soutient pleinement la déclaration faite aujourd'hui par l'Organe international de contrôle des stupéfiants, les gardiens des conventions internationales de contrôle des drogues et prend acte de cette conclusion :

«... La loi visant à légaliser la production, la vente et la consommation de cannabis à des fins non-médicales approuvée hier en Uruguay est contraire à la Convention unique de 1961 sur les stupéfiants, dont l'Uruguay est partie. » 

Il est regrettable de constater qu'au moment où le monde est engagé dans une discussion globale sur le problème mondial de la drogue, une action unilatérale ait été prise avant même les conclusions de la session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies prévue pour 2016.

 

* *** *

                                              Pour plus d'information, veuillez contacter :

                                                              David Dadge

                                                         Porte-parole, ONUDC

                                                  Telephone: (+43-1) 26060-5629
                                                   Mobile: (+43-699) 1459-5629
                                                   Email: david.dadge[at]unvienna.org

[close]
Related Videos
    All Multimedia