Trafic d'armes à feu

 

La criminalité organisée revêt de nombreuses formes, allant des organisations criminelles traditionnelles aux réseaux criminels transnationaux, et recouvre un large éventail d'activités. Le trafic d'armes à feu, qui touche à toutes les formes de criminalité organisée, désigne le fait de se livrer au commerce international d'armes à feu sans y être dûment autorisé par les pays concernés.

Les armes à feu sont utilisées comme objets de trafic ou expression de pouvoir, ou même en monnaie d'échange contre d'autres marchandises illégales (par exemple, des drogues). En outre, le trafic d'armes à feu alimente les groupes rebelles et terroristes, créant ou renforçant ainsi l'instabilité régionale dans les zones touchées. Le commerce illicite d'armes à feu contribue également à armer les groupes criminels urbains et nourrit la violence liée aux bandes dans de nombreux pays. En ce sens, le trafic et l'usage impropre des armes à feu sont intrinsèquement liés aux organisations et réseaux criminels.

 

Messages clefs

  • Le recours aux armes à feu n'est pas un moyen acceptable de résoudre les conflits.
  • Les conséquences de la violence armée, qu'il s'agisse des morts et des blessés qu'elle provoque comme de la détresse qui en résulte, sont dévastatrices. La menace et la réalité qu'elle représente peuvent avoir de graves conséquences pour des groupes entiers de la population.
  • Les armes à feu ne sont pas illégales en soi, mais le deviennent lorsqu'elles font l'objet d'un détournement vers le marché illicite ou d'un usage impropre à des fins criminelles.